fren

Pour améliorer la résilience des systèmes agricoles et alimentaires : Un programme dénommé TERSAA est lancé à Lomé

Transition des systèmes agricoles et alimentaires sur les territoires (TERSAA). C’est le libellé d’un programme piloté par Acting For Life, une ONG française très active sur l'aval des filières agricoles.

Dans la même lignée que différents projets déjà menés en Afrique de l’ouest et en Amérique Latine, Acting For Life initie depuis décembre 2021 au Togo, Bénin, Burkina Faso, Pérou et Colombie, un programme de transition des systèmes agricoles et alimentaires sur les territoires (TERSAA).

Un atelier de lancement du programme a débuté trois jours ce mardi 25 janvier 2022 à Lomé en présence des représentants des pays bénéficiaires (du continent africain) du projet.

La première phase du TERSAA sera réalisée avec un budget total de 3.666.400 euros soit près de 2,4 milliards F.CFA, co-financé à hauteur de 57% par l'Agence Française de Développement (AFD), pour une durée de 3 ans allant de décembre 2021 à novembre 2024.

Il sera exécuté par Acting For Life avec 8 partenaires locaux (3 organisations latino-américaine et 5 organisations africaines réparties au Togo, Bénin et Burkina Faso). 

Au Togo, l'Organisation pour l'alimentation et le développement local (OADEL) et Entreprises Territoires et développement (ETD) en sont les organisations bénéficiaires.

Le projet vise à améliorer la résilience des systèmes agricoles et alimentaires sur les territoires face au changement climatique à travers une meilleure maîtrise des filières. Il permettra aussi de garantir la disponibilité et l'accès à des aliments de qualité produits localement auprès des consommateurs.

"Les filières riz, maïs, niébé, manioc, soja et des produits transformés (à base de céréales, de fruits et légumes etc.) seront promues dans le cadre de ce projet qui va toucher 14.200 bénéficiaires directs dont les jeunes et les femmes, producteurs agricoles, transformateurs, promoteurs, acheteurs du secteur public et privé, consommateurs, décideurs et collectivités locales", partage Estelle Dandoy, chargée de programmes d'Acting For Life.

"Il s'agira dans ce projet, de former et accompagner les bénéficiaires à la gestion entrepreneuriale, élaborer des cahiers de charges des produits et mettre en place la stratégie de commercialisation. Mutualiser certaines fonctions de la distribution sur les principes d'économie sociale et solidaire, apporter une assistance technique aux producteurs dans la transition écologique et appuyer la démarche qualité et la certification", ajoute-t-elle.

Thierry Tchekpo, représentant du Groupement Intercommunal des Collines (GIC) au Bénin souligne que ce projet dont est bénéficiaire son groupement, leur permettra de renforcer le cadre de collaboration entre les autorités locales et le GIC.

"Il permettra de créer plusieurs emplois au profit des jeunes et particulièrement une centrale de distribution des produits locaux", a-t-il ajouté.

L’OADEL quant à elle, entend renforcer la promotion des produits locaux sur la démarche qualité et la disponibilité de ces produits aux consommateurs.

L'organisation prévoit de développer une centrale de distribution des produits locaux pour toucher de plus en plus de consommateurs.

A terme, le projet devra contribuer à améliorer la sécurité alimentaire sur les territoires, augmenter la part de marché des produits locaux de 3 à 5% dans les communes d'intervention, augmenter d'au moins 10% les revenus des bénéficiaires dont 55% de femmes et accompagner 80% des jeunes à développer des projets agricoles.

Acting For Life faut-il rappeler, soutient depuis 45 ans, l'émergence et le développement de projets territoriaux auprès d'organisations locales à travers 3 thématiques : l'agropastoralisme, les systèmes alimentaires et écosystèmes, la formation et l'insertion professionnelle.

Source : agridigitale

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция