fren

Supervision des réalisations du Projet IPRO/IRRIGAR dans la région de Koulikoro : Le Ministre du Développement Rural M. Modibo KEITA, continue sa mission de supervision

Accompagné d’une forte délégation, ce vendredi 03 décembre 2021, il a visité respectivement les réalisations du Projet sur les sites de Diffemou, Klékoumouni et de N’Tjibougou dans les communes rurales de Dio-Gare et Nossombougou.

Le ministre et sa délégation ont fait un tour de chantier des réalisations du Projet dans la zone Koulikoro. Il est à rappeler que les projets d’irrigation de proximité IPRO constituent un appui au Programme National d’Irrigation de Proximité (PNIP) de la République du Mali et comprennent l’aménagement et la mise en valeur du potentiel agricole dans plusieurs régions.

Les Projets IPRO visent à contribuer à la création d’emplois et à renforcer la sécurité alimentaire et l’état nutritionnel des populations par l’accroissement et la diversification de la production agricole et l’amélioration de l’accessibilité aux produits issus de l’irrigation de proximité. Ainsi, le Ministre Modibo KEITA, a visité à Diffemou, commune rurale de Dio-Gare, le magasin de conservation d’oignon échalote pour une capacité de conservation de 30 tonnes. Le ministre du monde rural M. KEITA, à l’issue de la visite du magasin d’oignon, a souligné que malgré le changement climatique IPRO/IRRIGAR a beaucoup fait : retenue d’eau permettant de faire le maraichage toute l’année ; promotion de la culture du riz, des céréales.MDR   Projet IPRO 2

Cette retenue d’eau leur permettra aussi de développer l’élevage et la pêche. Dans cette localité « la production maraîchère est largement au-dessus des besoins », s’est félicité M. KEITA. « Il y a cependant un problème d’écoulement car dit- il y a un problème d’accès au marché lié à l’enclavement de la zone ». Pour le ministre des dispositions doivent être prises afin que l’excédent de la production ne puisse pas être perdu, acheminé en ville pour que le malien puisse nourrir le malien. « On doit travailler afin qu’on puisse réduire notre dépendance de l’extérieur en matière de production agricole, notamment de production horticole », a- t-il souligné.

Souleymane DIARRA, membre du comité de gestion du magasin d’oignon, a expliqué au ministre que la capacité de leur production dépasse celle du magasin et demande par conséquent une extension dudit magasin. Nia DIARRA, trésorière du magasin, quant à elle, a reconnu qu’avec les réalisations du projet la jeunesse a tout pour pouvoir produire.

Par ailleurs, elle a aussi indiqué qu’avec ses réalisations les jeunes ne vont pas à l’orpaillage, et à beaucoup réduit l’exode rural. Le ministre et sa délégation ont ensuite visité le micro-barrage de Klékoumouni. Le ministre KEITA, dans cette localité à expliquer à la population que l’objectif de sa visite était de s’enquérir des réalités de leur infrastructure.

MDR   Projet IPRO 3
Le ministre a procédé à l’inauguration du barrage et a remis le batardeau au maire et ce dernier l’a remis aux exploitants pour la fonctionnalité de l’ouvrage« A nom du président de la transition, du Premier ministre et de tout le gouvernement que cette activité a été réalisée. » a précisé le ministre. Et d’ajouter « ce joyau permettra de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de procurer de l’emploi à la jeunesse, de développer la pisciculture car dit-il plus de 4000 alevins ont été mis dans la retenue d’eau. Cette infrastructure permettra aussi de développer l’horticulture, de développer la production de riz, des céréales. Ce barrage va donner des champs à plus de 500 bénéficiaires », s’est réjoui le ministre KEITA.

La commune rurale de Nossombougou a été la dernière étape de la visite de la délégation ministérielle. La délégation a visité tour à tour le barrage de Nossombougou, la digue en chantier, la mare et le barrage de N’Tjibougou.

Le ministre, après la visite des sites de Diffemou et Klékoumouni, a déclaré à N’Tjibougou que le projet IPRO/IRRIGAR a trouvé la solution idoine pour les exploitants agricoles afin qu’ils puissent produire pendant les 12 mois de l’année. « Avec le changement climatique, il y a soit insuffisance ou abondance d’eau, et les deux sont nuisibles à nos cultures », a –t- il dit.

« Les barrages sont utilisés pour pratiquer la pêche et promouvoir l’élevage. Avant, on se limitait seulement à la culture hivernale. Avec ces aménagements les exploitants agricoles ont la possibilité de cultiver les 12 mois de l’année car l’eau est retenue. Les exploitants font de la culture horticole, du maraîchage. Partout où nous sommes passés, nous avons trouvé des légumes frais, et cela permet à notre pays de se nourrir sans dépendre de l’extérieur » a expliqué le chef du département.

Le directeur national du génie rural M. AGHATAM, pour sa part à la fin de la visite, a déclaré que le projet IPRO/ IRRIGAR a atteint ses objectifs en termes de réalisations. Mais, en termes de satisfaction des demandes le projet est loin d’atteindre ses objectifs. Nous avons seulement satisfait 12% des demandes et il reste à satisfaire 80 % des demandes. « Ces aménagements ont créé un engouement chez les populations. Avec les retenues d’eau, les exploitants travaillent 12 mois sur 12 et a donné beaucoup d’emplois ruraux, a fixé les jeunes et a créé de la richesse dans les villages.

Donc, en termes de travail bien fait IPRO/IRRIGAR a atteint ses objectifs. Cependant, les demandes sont nombreuses et il y a un engouement exceptionnel », a expliqué le directeur national du génie rural.« Je suis très heureux que le ministre dise que le gouvernement intervienne suffisamment pour exprimer sa souveraineté sur l’auto développement du pays » a conclu es ces termes M. AGHATAM, directeur national du génie rural.

Pour rappel, dans toutes les localités visitées, les maires et les représentants des chefs des villages ont souhaité la bienvenue au ministre et à sa délégation. La population leur a réservé un accueil sans précédent. En retour, le ministre s’est dit fier et satisfait de cette hospitalité légendaire de notre pays.

 

#ccom_mdr

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция