fren

2ème édition de la Journée malienne du commerce équitable : Une belle foire du savoir artisanal exposée aux visiteurs

La 2ème édition de la journée malienne du commerce équitable s’est  tenue  du 18 au 20 novembre.

Le lancement de ladite journée a été effectué le  jeudi 18 novembre 2021 au Mémorial Modibo Kéïta en présence des ministres du développement rural et son homologue  de l’industrie et du commerce.

Organisée par  la plateforme du Commerce équitable  à travers le Collège pour le commerce équitable au Mali(  CCEM),   ces journées ont été  un  cadre de réflexion  et de partage d’expérience sur les produits bio, agricole conformément à la  vision de l’AOPP qui milite pour  développer une agriculture écologique et biologique . Comme présenté par les acteurs du domaine notamment M. Adama Coulibaly , directeur du  collège pour le commerce équitable au Mali, le CCEM est composé  d’associations  et d’organisations paysannes  certifiées équitable et bioéquitable.  Et depuis  2016, le collège  est à pied d’œuvre pour promouvoir et valoriser le commerce équitable et bio via la valorisation   des productions agricoles. La plateforme du commerce équitable regroupe  185 organisations de base reparties entre les régions de Kayes, Koulikoro et Ségou. Selon le directeur du CCEM, les efforts du collège sont d’une grande contribution pour l’amélioration du cadre de vie de nos populations. En effet, en plus d’être créateur d’emploi, les acteurs du collège se veulent  se déclarent protecteur de l’environnement et des droits humains. Les filières portées par la plateforme concernent entre autres :le  coton, karité,  anacarde, sésame, les mangues, fonio, artisanat etc.  Dans son intervention, le président  de l’AOPP  dira  qu’  en   2020, le secteur a enregistré  de grandes ventes : 785 tonnes de beurre de karité vendues, 5755 tonnes de mangues, 1450tonnes d’anacarde, 8000 tonnes de sésames, des produits tous certifiés biologiques. Adressant ses félicitations aux organisateurs de l’évènement, le ministre du développement rural, souligne que le commerce équitable relève est une vielle tradition dans notre pays qui a une vieille culture de la consommation bio. Il est appuyé par son homologue de l’industrie et du commerce, qui a son tour, rappelle l’importance de la promotion écologique, et la valorisation de l’ agriculture bio et la commercialisation de nos produits pour les autorités.  Aussi signifiant ses encouragement et son soutien, le ministre de l’industrie et du commerce à inviter les participants à tirer le meilleur de ce cadre qui se veut être un instrument efficace de dialogue et de plaidoyer .

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция