Dégradation des sols cultivables : La FAO tire la sonnette d’alarme

La dégradation des sols, qui touche un tiers de la planète environ, affecte la production alimentaire et entraîne des souffrances liées à la faim

et à la malnutrition, a prévenu José Graziano Da Silva, directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), rapporte l’agence de presse officielle APS.

S’exprimant à l’occasion du Congrès mondial sur les sciences du sol, débuté le 12 août dernier dans la ville brésilienne de Rio de Janeiro, le Directeur Général de la FAO a qualifié la dégradation des sols de « problème écologique » qui a pour conséquence d’amplifier la volatilité des prix des produits alimentaires, forçant les populations à abandonner leurs terres et poussant des millions de personnes dans le cercle vicieux de la pauvreté.

M. Graziano da Silva a insisté sur l’importance d’une gestion durable des sols en tant que « partie essentielle de l’équation faim zéro » dans un monde où « plus de 815 millions de personnes souffrent de faim et de malnutrition ». Il a évoqué le rôle important joué par les sols afin de contribuer aux efforts de chaque pays visant à s’adapter au changement climatique et d’atténuer ses effets. Il a particulièrement insisté sur le potentiel des sols pour la séquestration et le stockage du carbone, comme il a souligné la manière dont les sols jouent le rôle de filtres pour les contaminants en les empêchant d’entrer dans la chaîne alimentaire et les plans d’eau tels que les rivières, les lacs et les mers, mais que ce potentiel atteint ses limites lorsque la contamination excède la capacité des sols à maîtriser la pollution.

M. Graziano da Silva a souligné l’importance du « partenariat mondial sur les sols » au sein duquel la FAO travaille aux côtés des gouvernements et autres partenaires afin de renforcer la capacité technique et les échanges de connaissances portant sur la gestion durable des sols et ce, à travers les directives volontaires pour une gestion durable. « Faisons des sols des moteurs de prospérité et de paix et démontrons leur contribution à la réalisation des Objectifs de développement durable, » a-t-il recommandé.

Enfin, notons que ce Congrès mondial sur les sciences du sol prendra fin ce vendredi 17 août 2018 à Rio de Janeiro au Brésil. 

Source : FAO