fren

Retard dans la fourniture de l’engrais aux exploitants agricoles : PLUS DE PEUR QUE DE MAL A L’OFFICE DU NIGER

Afin d’améliorer l’efficience du système de distribution des intrants agricoles subventionnés aux exploitants, notamment les engrais, le Gouvernement du Mali, à travers les ministères chargés de l’Agriculture et des Finances, a décidé

d’introduire deux innovations majeures au cours de la campagne agricole 2018/2019. Il s’agit d’une part, d’un nouveau mécanisme de réception et de distribution sur l’ensemble du territoire national et, d’autre part, de E-VOUCHER qui est un système électronique de gestion de la distribution des engrais aux exploitants. Ce système a été introduit au Mali dans le cadre du projet WAAPP financé par la Banque Mondiale qui en a même fait une conditionnalité de l’appui budgétaire sectoriel. E-VOUCHER devait être testé dans les cercles de Niono, Koutiala, Kéniéba et Bla.
En ce qui concerne le nouveau mécanisme de réception et de distribution, présidé par les préfets ou leurs représentants, sa mise en œuvre a connu beaucoup de difficultés, notamment en zone Office du Niger. En effet, la structuration en zones de production ne se superpose pas aux structures administratives habituelles (cercles, arrondissements).
Pour paramétrer le système E-VOUCHER, un recensement de l’ensemble des exploitants des cercles concernés par le test a été organisé par la CPS-MDR en collaboration avec la DNA et les Offices. Toutefois, cette opération n’a pas permis d’enrôler l’ensemble des exploitants concernés et plusieurs erreurs ont été constatées dans les données enregistrées.
Ainsi, les premières opérations de la campagne agricole 2018/2019 ont débuté alors que les exploitants n’avaient pas encore réceptionné l’engrais à cause des difficultés liées aux nouveaux systèmes. L’Office du Niger et les délégués des exploitants ont entrepris beaucoup de démarches d’explication et de plaidoyer auprès des acteurs concernés, notamment les ministères chargés de l’Agriculture et des Finances. Ainsi, le 14 juillet, une mission nationale composée du MA, de la DNA, de l’APCAM et du WAAPP, a été dépêché dans tous les cercles de test de E-VOUCHER pour délivrer un message important du ministère de l’Agriculture afin de relancer la distribution des engrais et sauver la campagne agricole 2018/2019.
Ce message, consignée dans la lettre N°01006/SG-YK du 11 juillet 2018, édicte deux mesures principales. La première consiste à recenser les producteurs ayant déjà bénéficié de l’engrais et les quantités déjà distribuées par bons électroniques.
La seconde mesure concrétise la décision de poursuivre la distribution des quantités restantes par l’ancienne méthode de distribution.
Cette annonce a suscité un vrai soulagement de tous les exploitants et a permis à l’Office du Niger de lancer immédiatement l’édition des outils de gestion de la distribution des engrais subventionnés (autorisation d’achat, registres bénéficiaires et fournisseurs, attestations de livraisons provisoire et définitive).
C’est ainsi que la délivrance des autorisations d’achat, anciennement appelés cautions techniques, a commencé le samedi 21 juillet 2018 dans l’ensemble de la zone d’intervention de l’Office du Niger.
La première mission de supervision de la campagne agricole 2018/2019 qui a eu lieu dans toutes les zones du 1er au 2 août 2018, a ainsi pu vérifier que tous les exploitants éligibles avaient retiré leurs autorisations d’achat. Le taux de mise en valeur était de 50%. L’état végétatif des parcelles est très satisfaisant. Les principaux stades observés sont la levée et le début du tallage. Ce qui confirme un bon niveau de fertilisation des parcelles.


Bamoye KEITA
Directeur de l’Appui au Monde Rural

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция