Rififi autour du paiement de la redevance eau à Ké-Macina

Des bureaux de l’Office du Niger saccagés et incendiés malgré des investissements colossaux en cours


Ce mercredi 4 avril 2018, en fin de matinée, des individus surexcités ont commis des actes de vandalisme avant d’incendier les bureaux de l’Office du Niger à Ké-Macina. Motif évoqué par les iconoclastes : « la Direction Générale de l’entreprise refuse de renoncer à la redevance eau malgré le fait que la campagne agricole 2017/2018 (saison d’hivernage) n’a pas été à hauteur de souhait à cause des difficultés d’irrigation ». Un phénomène connu, d’ailleurs, dans presque toutes les zones de l’Office du Niger, partout le Mali et chez bon nombres des pays sahéliens. Le bilan reste à évaluer par la commission composée de l’Office du Niger, des Exploitants Agricoles et de la Société Civile de la ville de Ké-Macina qui avait été mise sur place, depuis septembre 2017, pour le recensement exhaustif des parcelles sinistrées pour raison de difficultés d’irrigation.
Cet acte de saccage et d’incendie intervient au moment où la Direction Générale de l’Office du Niger est en train d’investir plus de 100 millions de FCFA pour trouver une solution aux difficultés d’irrigation dans cette zone de production de l’Office du Niger.
Les travaux en cours sont relatifs à l’élargissement et le reprofilage du Distributeur de Kokry (du PK30.6 au PK33.4) comprenant : le dessouchage, débroussaillage et nettoyage de l’emprise et l’évacuation des débris en dehors des emprises ;  des travaux de déblai / remblai compacté pour l’élargissement et le reprofilage du tronçon PK30.6 à PK33.4 du canal principal de Kokry, la démolition du béton de protection du drain Brételle qui fait un Siphon inversé au droit du tronçon du canal principal de Kokry. Ce n’est pas tout, il y a aussi la reconstruction du béton de protection après élargissement de la section du canal ainsi que la fourniture et pose de latérite compactée sur le cavalier rive gauche du canal.
Les solutions préconisées portent sur des actions à court terme pour un montant total prévisionnel de 185 500 000 de FCFA qui seront pris en charge par la Direction Générale de l’Office du Niger dans le cadre de son programme annuel d’entretien 2018 et des actions à long terme pour un montant prévisionnel de 68 milliards de FCFA à rechercher.
SCOM/ON