fren

Sécurité alimentaire et nutritionnelle La transformation du niébé pour une nutrition améliorée et un développement accru de l’agriculture

Le Ministère Malien de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche (MAEP) et le Programme Alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) lancent,

ce lundi 1er Février 2021, les travaux de construction d’une unité de production et de transformation du Niébé (Haricot) en vue de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle mais également de soutenir la nutrition et le développement de l’agriculture au Mali.

Installée à Zantiébougou dans la région de Bougouni, cette unité de transformation s’inscrit dans le cadre du projet d’amélioration de la qualité du riz paddy et de transformation du niébé, mis en œuvre depuis 2018 par la Société de Coopération pour le Développement International (SOCODEVI) avec le soutien financier de la Banque Mondiale et l’encadrement technique du PAM. L’unité permettra de lutter contre la faim et la malnutrition généralisées, et de stimuler les flux de revenus pour les agricultrices et les entreprises locales.

« Je salue l’engagement de nos partenaires à soutenir les priorités du gouvernement en matière de lutte contre la faim au Mali » a déclaré Mahmoud Ould MOHAMED, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. « Face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle toujours persistante dans notre pays, le gouvernement ne ménagera aucun effort pour accompagner les initiatives de production, de transformation, et de commercialisation des produits agricoles » a-t-il précisé.

Mise en place au profit de plus de 1 800 productrices de niébé qu’accompagne le PAM depuis 2010, cette unité transformera 1 000 kg de produits finis par jour, notamment la farine simple assaisonnée, la farine de céréale enrichie au niébé, ainsi que le couscous et le « Degue » des produits dérivés qui sont couramment consommés par la population locale.

« Les femmes rurales représentent un maillon essentiel des systèmes alimentaires au Mali » a déclaré Sally Haydock, Représentante et Directrice du PAM au Mali. « Cette unité de transformation permettra d’augmenter leur potentiel de gain par une production accrue et un meilleur contrôle de la qualité du Niébé, » a-t-elle ajouté.

Le projet de transformation et de commercialisation du niébé reflète pleinement la vision stratégique du gouvernement du Mali exprimée à travers la Politique de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PolSAN) et la Politique de Développement Agricole (PDA), qui promeuvent la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que le développement du secteur agricole, par la création d’emplois et l’augmentation des revenus des petits producteurs.

L’appui du PAM à la coopérative productrice de niébé (SABATI) s’articule autour de trois volets complémentaires que sont le renforcement des capacités des productrices, l’acquisition d’équipements de transformation et l’accès au crédit agricole.

Des partenariats commerciaux seront développés avec les centres de santé communautaires pour l’utilisation de la farine infantile dans le traitement de la malnutrition aiguë modérée. Des boulangeries de la région seront également mis à contribution pour la production du pain et des viennoiseries.

Dans le cadre de son programme d’appui aux petits producteurs, le PAM a soutenu en 2020, 37 000 agriculteurs appartenant à 27 groupements agricoles dans les régions de Koulikoro, Mopti, Sikasso, Ségou et Tombouctou.

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies est le lauréat du prix Nobel de la paix 2020.  Nous sommes la plus grande organisation humanitaire au monde, sauvant des vies dans les situations d’urgence et utilisant l’aide alimentaire pour construire un chemin vers la paix, la stabilité et la prospérité pour les personnes qui se remettent de conflits, de catastrophes et de l’impact du changement climatique.

 

Source : Maliweb

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция