fren

Machinisme & NTIC : La mécanisation, un atout pour l’agriculture ouest-africaine ?

Si 80 à 90 % des agriculteurs en Afrique pratique encore l’agriculture avec leur force de travail et/ou des animaux de trait, la mécanisation agricole est en

hausse, les ventes de tracteurs ayant augmenté d’environ 10% par an ces deux dernières années. Quel est l'impact a la mécanisation sur l’agriculture en Afrique ? L’étude Perceived effects of farm tractors in four African countries, highlighted by participatory impact diagrams réalisée par une équipe scientifique [1] au plus près du terrain à partir de la collecte de données de 87 villages, qui ont expérimenté la mécanisation au Bénin, au Kenya, au Mali et au Nigeria, tente d’y répondre. Ces données ont été obtenues à partir de 129 groupes de discussion avec 1 330 résidents. A noter que l’étude s’est focalisée uniquement sur l’utilisation de la mécanisation pour la préparation du sol, la plus répandue dans les quatre pays étudiés.

Comme dans toute introduction d’une nouvelle technologie, les résultats ne sont ni tout blancs ni tout noirs. Du côté des aspects positifs, la réduction de la charge de travail, l’accroissement de la prospérité et l’amélioration des régimes alimentaires. Côté pile, l’érosion des sols, la déforestation et l’accès des femmes aux services de la mécanisation.

« Dans l'ensemble, nous avons constaté que la mécanisation avait des conséquences agronomiques, environnementales et socio-économiques plus importantes qu'on ne le suppose généralement » observe Thomas Daum, économiste agricole de l’université de Hohenheim dans The Consersation.

Mais avant tout, la mécanisation réduit la pénibilité des travaux et libère du temps. Elle permet également d’amoindrir les goulots d’étranglement de main d’œuvre, selon 61% des répondants, et ainsi de cultiver plus de terres générant des revenus supplémentaires. Ces derniers sont aussi augmentés par la rapidité des travaux, ce qui augmente les rendements et les revenus selon 72% des répondants.

Fertilité des sols et déforestation sur la selette

Mais la mécanisation n’apporte pas que des effets positifs. Ainsi 58% des répondants estime qu’elle peut nuire à la fertilité des sols à long terme en particulier lorsque la charrue à disques est utilisée. Ainsi un tracteur lourd peut entrainer l’érosion et le compactage du sol, ce qui réduit potentiellement la fertilité et les rendements. Déforestation et surpâturage mettent déjà à rude épreuve les sols en Afrique qui s'érodent et s'appauvrissent depuis plusieurs année. Autre préoccupation, la déforestation. Cultiver davantage de terres peut impliquer l’abattage d’arbres tandis que le passage du tracteur nécessite le défrichage des champs.

Mais, souligne Thomas Daum, « la plupart des effets négatifs ne sont pas inhérents à la mécanisation des exploitations agricoles et peuvent être traités par des pratiques agronomiques complémentaires et des politiques adéquates. L'érosion du sol peut être réduite grâce à l'agriculture de conservation, qui protège les sols en remplaçant les charrues à disques lourdes par des rippers moins perturbateurs ou des semoirs directs et des couvertures de sol continues. La déforestation peut être minimisée grâce à une planification minutieuse de l'utilisation des terres, par exemple, en protégeant les terres qui sont particulièrement précieuses pour l'atténuation du changement climatique, la biodiversité et la faune ».

 

Source : Commodafrica

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция