fren

Renforcement de capacité : Les femmes de UITA Mali se mobilisent pour les travailleuses de l’économie informelle

Dans le cadre de son programme d’exécution, le comité des femmes de l’union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture,

de l’hôtellerie-restauration, du tabac et des branches connexes Mali (UITA), a initié une formation de deux jours, du mercredi 02 au jeudi 03 décembre 2020, dans la salle de réunion de la Direction de l’Office Riz Ségou (ORS). Cet atelier avait comme thème « l’impact de la pandémie de la covid-19 sur l’emploi : Quelle place pour les travailleuses de l’économie informelles ». L’objectif de cette formation est de pouvoir prévenir la pandémie, et aussi faire connaitre le RAMU, qui est une assurance maladie des travailleurs informelle.

Les allocutions de bienvenue ont été prononcées par Mme Soumaré Aïssétou Camara, Coordinatrice du projet UITA Femmes Mali, en présence de Salif Sangaré, Directeur Général de l’Office RIZ Ségou. D’autres responsable étaient présent, notamment Amadou Abdoulaye Touré, le Secrétaire Général du SYNAPRO à l’Office du Niger.  Etaient présent également, Soumaila Ballo, Secrétaire général de l’Office Riz, Issa Touré, Secrétaire général de l’union régionale des travailleurs de Ségou (URTS).

En effet l’union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac et des branches connexes (UITA Mali) a entamé cette formation de deux jours afin de former les participants à comment lutter efficacement contre la covid 19. Leur attente à la fin de cette formation, est que chaque personne ayant bénéficier de ces expériences puissent être utile dans cette lutte. La pandémie du covid, a d’ores et déjà affecté des millions de personnes dans 148 pays, provoquant des centaines de milliers de décès. Cette maladie qui s’est déjà transformée en choc pour l’économie et le marché du travail, affecte non seulement l’offre (production de biens et services), mais aussi la demande (consommation et investissement).

En conclusion de cette formation de deux jours, il ressort que les perspectives économiques de la qualité et de la quantité d’emplois se détériorent rapidement. Des réponses politique rapides et coordonnées doivent absolument être élaborées au niveau national et mondial, avec un leadership multilatéral fort. Pour limiter les effets sanitaires direct du coronavirus sur les travailleurs et leurs familles ou en atténuant les répercussions économiques indirectes dans l’ensemble de l’économie mondiale.

Les mesures axées sur la demande visant à protéger ceux qui subissent des pertes de revenus en raison de la pandemie ou d’une activité économique réduite sont essentielles pour stimuler l’économie la protection des revenus atténue aussi les réticences à révéler une éventuelle infection, en particulier dans les groupes de travailleurs à bas revenus déjà défavorisés. C’est aussi une formation au cours de laquelle une sensibilisation a été faite sur les différentes assurance notamment AMO, CANAM, INPS et RAMU qui est une opportunité pour la couverture maladie des travailleurs de l’économie informelle. Dans le cadre de l’extention de la mise en œuvre de la politique nationale de protection sociale, à travers une couverture maladie étendue à l’ensemble de la population.

Pour rappel, le Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU), a été initié par la loi n°2018-074 du 31 décembre 2018.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция