fren

Développement : Le CORAF, l’UE et le FIDA lancent un projet pour renforcer la résilience des agriculteurs au climat

Le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF), l’Union européenne (UE), et le Fonds international de

développement agricole (FIDA) procèdent ce jeudi 12 novembre 2020 au lancement officiel d’une nouvelle intervention axée sur la science pour renforcer la résilience des agriculteurs au changement climatique. C’est du moins ce que confirme un communiqué de presse reçu à VivAfrik.

Le document relève que l’événement virtuel conjointement organisé par le CORAF, l’Union européenne et le FIDA, vise en outre à améliorer les capacités des principales institutions de recherche et de développement en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Financé par l’Union européenne, le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique ex-Pilier 4 (PDDAA-XP4) aidera le CORAF et ses partenaires à tirer parti de la science, des technologies et des innovations, pour faire progresser les objectifs de productivité alimentaire.

« Vous vous souvenez peut-être que d’ambitieux objectifs de production alimentaire ont été convenus par les dirigeants africains et mondiaux dans le cadre du Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA) et des Objectifs de développement durable (ODD) », a déclaré le Dr Abdou Tenkouano, directeur exécutif du CORAF cité par le texte.

« Ce projet est conçu pour déployer la science et l’innovation pour arriver à une transformation inclusive, durable et adaptée au climat, de l’agriculture et des systèmes alimentaires connexes en Afrique de l’Ouest et du Centre. »

 

Un consortium d’acteurs de mise en œuvre

 

A en croire notre source, le PDDAA-XP4 n’est pas seulement mis en œuvre en Afrique de l’Ouest et du Centre. Les projets impliquent plusieurs autres institutions de recherche nationales et régionales à travers l’Afrique.

Le consortium d’acteurs de mise en œuvre comprend le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA), le Forum africain pour les services consultatifs agricoles (AFAAS), l’Association pour le renforcement de la recherche agricole en Afrique de l’Est et du Centre (ASARECA) et le Centre de coordination de la recherche et du développement agricoles pour l’Afrique australe (CCARDESA).

Le PDDAA-XP4 est administré par le Fonds international de développement agricole (FIDA).

Pour sa part, le Dr Malu Ndavi, spécialiste technique mondial en chef, au FIDA renseigne qu’« en général, l’objectif du PDDAA-XP4 est de contribuer à la mise en œuvre de l’Agenda 2030, en particulier l’objectif 2 (zéro faim), l’objectif 5 (égalité des sexes), l’objectif 10 (réduire les inégalités), l’objectif 12 (consommation responsable) et l’objectif 13 (lutter contre le changement climatique), ainsi que l’Agenda 2063 de l’Union africaine et la Déclaration de Malabo ».

Le montant total du don de quatre ans est d’environ 30 millions d’Euros pour tous les partenaires d’exécution, avec un cofinancement potentiel du FIDA et d’autres organisations.

Le PDDAA-XP4 fait partie du projet Développement de l’Innovation Intelligente grâce à la Recherche en Agriculture (en anglais, Development Smart Innovation through Research in Agriculture, DeSIRA) — une initiative de l’Union européenne.

Au total, le CORAF met en œuvre trois projets de l’Initiative DeSIRA. Les deux autres comprennent BIORISKS et l’Anticipation et la Gestion des Risques Biologiques pour Renforcer la Résilience des Agriculteurs au Changement Climatique en Afrique de l’Ouest et du Centre, en collaboration avec le Biorisk Management Facility (BIMAF), le West African Virus Epidemiology (WAVE) et les systèmes nationaux de recherche dans dix pays.

Il existe actuellement près de 14 initiatives DeSIRA en Afrique de l’Ouest et du Centre, pour un montant de près de 70 millions d’euros, conclut le communiqué.

 

Moctar FICOU / VivAfrik

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция