fren

HABIB SYLLA A PROPOS DES 5000 HA MIS A DISPOSITION PAR L’ON : « Les terres cultivables appartiennent à tous les Maliens de l’extérieur »

« Les 5000 hectares que le Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) a acquis auprès de l’Office du Niger seront mis à la disposition de tous les

Maliens de la diaspora sans distinction aucune », a affirmé Habib Sylla, président du HCME.

L’Office du Niger au Mali a attribué un site de 5000 hectares dans la zone de production de Kolongo au Haut Conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) avec l’objectif d’inciter la diaspora à investir et à valoriser cette zone.

Les contours du partenariat entre les deux structures ont été discutés lors d’une rencontre en avril dernier.

Le HCME s’est engagé à investir dans un projet d’aménagement hydro-agricole à Kolongo et de réaliser des équipements collectifs.

Le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, Habib Sylla avec qui, nous avons échangé sur la question a donné ses impressions sur cette importante acquisition qui, est à ses dires, est une première dans l’histoire du Haut conseil.  D’entrée de jeu, le président Sylla a remercié l’Office du Niger qui, à leur demande, a attribué 5000 hectares de terres cultivables. Parti du constat sur lequel, les Maliens de l’extérieur essayent ou contribuent au développement de leur pays, dans tous les secteurs et qu’ils souhaitent un jour retourner au pays, le HCME a décidé d’approcher les responsables de l’Office. « La meilleure façon de revenir, c’est lorsqu’on incarne une activité locale au Mali. Donc, il y en à qui sont intéressés par l’agriculture. Nous en tant que structure faitière, reconnue d’utilité publique qui rassemble des maliens de l’extérieur, on a fait la demande au nom du Haut conseil des maliens de l’extérieur qui n’exclut aucun malien de l’extérieur », a t-il précisé.  Et d’ajouter que « Lorsque nous intervenons pour une demande, ce n’est pas pour une catégorie de structures, c’est pour l’ensemble des Maliens de l’extérieur intéressés. La demande a été formulée après plusieurs missions à Ségou. Je profite de l’occasion pour remercier le personnel de l’Office du Niger qui n’a ménagé aucun effort pour accepter notre demande et aussi nous orienter ».

 

« Merci à l’Office du Niger »

 

M. Sylla a aussi salué les responsables de l’Office pour leur avoir exempté des frais de bornages. « Il y avait des choses à payer, je vous assure que pour les frais de bornage qui s’élevait à plusieurs millions de franc, l’Office nous l’a exemptés. Ils ont affirmé que c’est leur contribution à encourager nos compatriotes à investir. Merci à l’Office du Niger », a-t-il indiqué.

Comment se fera le dispatching ? Le président Sylla a été on ne peut être plus clair. «  Ce travail revient aux Conseils de base dans les pays. A chaque Conseil de base, nous avons dit que nous avons 5000 hectares que nous avons reçus de l’Office du Niger. Maintenant lorsque les gens recevront leur parcelle, suivra la phase d’aménagement. Le futur acquéreur va payer les frais liés à l’aménagement. Les frais seront payés directement à l’Office, pas au Haut conseil », a-t-il précisé.   

« En sommes, nous avons demandé  aux Conseils de base de faire connaitre leur demande. Il n’y a pas question de telle ou telle association. Tout le monde est concerné pourvu que la personne se fasse connaitre en tant qu’association. Nous n’épargnerons personne car chez nous, il n’y pas question de diviser les Maliens », a-t-il indiqué.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le président du HCME a fait une très bonne affaire pour les Maliens de l’extérieur. Il revient à nos compatriotes de la diaspora de savoir saisir l’opportunité surtout que les autorités maliennes n’ont cessé d’appeler la diaspora pour qu’elle investisse dans l’agriculture.

 

Amadou Sidibé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция