fren

5000 hectares alloués à la diaspora en zone Office du Niger : Le CSDM demande à ce que les procédures d’attribution soient confiées au ministère des Maliens de l’extérieur

Le président du Conseil supérieur de la Diaspora malienne (CSDM), Mohamed Cherif Haidara, s’est, lors d’un point de presse, exprimé sur le rapatriement des

Maliens bloqué à l’étranger et au Mali, sur les 5000 hectares alloués à la diaspora en zone office du Niger et sur le prochain remaniement ministériel. Parlant du rapatriement des Maliens bloqués à l’étranger et au Mali, le président du CSDM a précisé que le cadre des activités de ladite commission, le Président de la République a alloué 6 milliards de francs CFA pour aider la diaspora malienne à faire face à cette situation exceptionnelle et lors de son adresse à la Nation concernant les mesures sociales, il a instruit le Premier ministre de tout mettre en œuvre pour le rapatriement des Maliens bloqués à l’étranger. Ce qu’il déplore est que jusqu’à présent, le ministère des Maliens de l’extérieur n’a reçu que 250 millions de francs CFA. Or, dit-il, en étroite collaboration avec le ministère des Affaires étrangères, des vols de rapatriement ont été organisés courant mois de mai 2020, au départ de la Tunisie, du Maroc, de la France, de Dubaï et des États-Unis d’Amérique. « Vu le très grand nombre de Maliens encore bloqués ou en situation précaire à l’étranger, ces 250 millions de francs CFA sont insignifiants pour permettre à notre ministère de tutelle d’organiser les rapatriements malgré la bonne volonté du ministre Amadou KOÏTA ainsi que de nos autorités diplomatiques et consulaires », a laissé entendre Mohamed chérif Haidara. Aussi, a-t-il saisi cette occasion pour interpeller le Premier ministre également ministre du budget de nous édifié sur l’utilisation des 6 milliards de francs CFA. Parlant des 5000 hectares alloués à la diaspora en zone office du Niger, le président se dit étonner de voir circuler un courrier du Haut Conseil des Maliens de l’extérieur daté du 30 mars 2020 sous le n°00018 concernant l’attribution de 5000 hectares de terres agricoles en zone office du Niger, plus précisément à Kolongo. Ce projet, précise Cherif, a été initié par Abdramane SYLLA alors ministre des maliens de l’extérieur entre 2013 et 2017, mais ces 5000 hectares sont attribués sous notre actuel ministre Amadou KOÏTA, après sa visite en août 2019 à M’bèwani (région de Ségou) en zone office du Niger avec une forte délégation dont Bams M’bouillé CISSE, Amadou Ousmane DICKO représentants du CSDM et un représentant du haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME). « À cet effet, nous informons la diaspora que ces terres ne sont pas attribuées à l’association dénommée le haut conseil des Maliens de l’extérieur, mais à notre ministère de tutelle », a-t-il laissé entendre. À en croire, les procédures d’attribution de ces 5000 hectares doivent être gérés par le ministère des Maliens de l’extérieur ou par une commission paritaire composée du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne, de notre ministère de tutelle, du haut conseil des Maliens de l’extérieur, l’office du Niger et le ministère de l’Agriculture. Se prononçant sur le prochain remaniement ministériel, Mohamed Cherif  plaide  à faire du  ministère des Maliens de l’extérieur un ministère de souveraineté nationale doté de moyens financiers et techniques assez conséquents pour mener à bien sa mission.


Source: Journal le Pays- Mali

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция