Covid-19 & Agriculture : Une synergie d’action des ministres de l’UA et de la FAO contre la pandemie

Le ministre de l’Agriculture Monsieur Moulaye Ahmed BOUBACAR a pris part le jeudi 16 avril dernier, à une téléconférence des ministres de l’UA et de la FAO

sur les incidences de la COVID19 sur la Sécurité alimentaire en Afrique.
Au moment où tous les pays africains s’apprêtent à démarrer la campagne agricole, cette pandémie, conjuguée aux effets drastiques du changement climatique, risque d’avoir des conséquences lourdes sur les productions futures.
Il s’agit pour les dirigeants africains du secteur agricole, de faire en sorte que les chaines de valeurs alimentaires ne soient pas rompues malgré les restrictions imposées par la maladie. Cela passe entre autres par une protection accrue des producteurs en leur facilitant d’avantage l’accès aux intrants et aux équipement agricoles.
Au cours de cet exercice les participants ont présenté chacun les mesures prises dans les différents pays pour endiguer cette crise.
Ainsi, pour le cas du Mali, Moulaye Ahmed BOUBACR, qui trouve cette vidéoconférence salutaire en ce sens qu’elle a permis un partage d’expérience, « le Mali n’est pas en marge malheureusement de cette crise. Le ministre a fait cas des mesures fortes annoncées par le chef de l’État Ibrahim Boubacar KEITA pour soutenir les couches vulnérables principalement l’exploitation familiale» . Il a donné l’assurance que des mesures sont déjà prises pour l’approvisionnement, à temps, des producteurs, en intrants et en semences. Des messages de sensibilisation sont en cours dans ce sens à l’endroit des fournisseurs d’intrants. Aussi, d’autres initiatives via le numérique sont en exploration afin de faire parvenir aux producteurs les techniques innovantes nécessaires pour faire face à cette crise.
Les ministres du continent se sont engagés, à l’issu de cette conférence, à prendre les mesures qui s’imposent tout en comptant sur l’accompagnement des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), tel que la FAO. C’est donc une riposte concertée qui est attendue pour garantir une sécurité alimentaire durable en Afrique.

Source : CCOM/MA