fren

Projet de financement inclusif des filières agricoles au mali : un budget de 9 milliards de f cfa en 2020

Le jeudi 27 février 2020, Safia Bolly, la ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national,

a présidé  la cérémonie d’ouverture des travaux de la deuxième session du Comité de pilotage du Projet de financement inclusif des filières agricoles au Mali (Projet INCLUSIF). C’était en présence de Dramane Sidibé, le Directeur du projet et des membres du Comité de pilotage.
Dans son discours, Safia Bolly a indiqué que la précédente session, la première, du comité de pilotage a eu des résultats très encourageants.  « L’exercice de 2019 a permis la mise en place des organes institutionnels et opérationnels de base en vue de relever le défi de l’entreprenariat agricole rurale », s’est réjoui le ministre, avant d’inviter les membres du comité de pilotage à analyser tous les facteurs exogènes et endogènes qui ont impacté le rendement de l’équipe et d’évaluer sans complaisance les moyens mis en place pour atteindre les résultats planifiés pour l’exercice 2020. « Je vous invite à vous prononcer sur les stratégiques mises en place par le projet pour permettre à un maximum de jeunes et de femmes, individuellement ou au sein d’organisation sociale, de s’approprier le projet afin de tirer le maximum davantage des activités de l’année 2020 », a déclaré le ministre.
Elle ajoutera qu’à travers ce projet, le gouvernement du Mali et ses partenaires montrent leur souci d’améliorer les conditions de vie des populations rurales, réduire la vulnérabilité des populations défavorisées et de répondre au défi de financement du secteur agricole dans le monde rural. Selon la ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national, le budget prévisionnel pour l’exercice de l’année 2020 s’élève à 9 745 915 000 000 de F CFA.
D’une durée de six ans (2019-2024) pour un coût estimé à 58 milliards de FCFA, le projet va couvrir les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti et pourrait s’étendre aux régions septentrionales suivant l’évolution de la situation sécuritaire de ces zones. La cible du projet est estimée à 440 000 bénéficiaires ruraux directs issus des groupes démunis, des exploitations familiales rurales des organisations professionnelles (coopératives, unions, fédérations) et des entreprises du secteur privé agricole.
Pour atteindre ces objectifs, a expliqué la ministre la professionnalisation du secteur de la microfinance mieux outillé et disposant de moyens techniques et financiers appropriés, l’émergence de partenariats productifs entre les acteurs des chaînes de valeurs des filières agricoles, restent des défis majeurs pour ce nouveau projet. C’est pourquoi, le secteur de la microfinance demeure encore de nos jours, un outil privilégié et un instrument pour relever le pari de l’inclusion financière en général et celle des couches rurales défavorisées en particulier. Dans cette dynamique, le Gouvernement du Mali avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers a élaboré et adopté le 29 juin 2016, la politique nationale de développement de la microfinance, assorti d’un plan d’actions 2016-2020 et mis en place un mécanisme de refinancement durable des SFD, à savoir le MEREF-SFD, a indiqué la ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises.

Source : Journal le Républicain-Mali

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция