fren

45ème Session ordinaire du conseil d'administration de l'Office du Niger : Un budget de 34 ,223 milliards de FCFA pour 2020

De 25 ,514 milliards en 2019, le budget de l’Office du Niger passe à 34, 223 milliards

de FCFA pour l’année 2020, soit une augmentation de 34%. Ce taux est consécutif à l’évolution du planning de réalisation des projets en activités durant l’exercice 2020. Il s’agit du Projet pour productivité de l’eau, la reprise des travaux du PRESA DCI, l’aménagement de 400 ha a molodo nord, celui de 900 ha pour le compte du PADON 2, et de 2500 ha pour le compte de l’union européenne. A ceux –ci s’ajoute le démarrage des travaux d’élargissement du Canal de Macina. A ce sujet, l’Etat malien a déjà déboursé 750 millions pour les frais d’étude.
La salle de conférence de l’office du Niger a abrité, ce lundi 23 décembre 2019, la 45eme session ordinaire du conseil d’administration de l’entreprise. La séance est présidée par le Président Directeur Général Dr Mamadou M'Baré Coulibaly. Dans son intervention, le PDG a d’abord présenté le bilan de la campagne écoulée 2018-2019. Les résultats essentiels sont les suivants : En riziculture, la production est de 820.983 tonnes de riz paddy sur une superficie mise en valeur de 135 000 hectares, soit un rendement moyen de 6,08 t/ha ; En maraîchage la production pour toutes spéculations confondues est de 348 492 tonnes sur une superficie totale de 11.287 ha. En cultures de diversification, 36 944 tonnes sont produites sur une superficie totale de 6.996 ha. Dans le cadre de l’élevage, les résultats saillants obtenus sont ; En embauche 3 607 têtes de bovins et 9 308 têtes d’ovins ; En aviculture introduction de 2.200 coqs améliorateurs, En production halieutique et aquacole 234,822 tonnes de poisson. Et dans cadre du reboisement environ 128 ha ont été réalisé et 152 km de brise vent et de haies vives ont été implantés en Eucalyptus, et jatropha. Au titre de la campagne agricole 2019/2020 en cours, la superficie totale mise en valeur en riziculture pendant l’hivernage est de 123 897 ha sur une prévision totale de 127 578 ha, soit un taux de réalisation de 97,12%.
Il a ensuite évoqué le plan de la campagne agricole 2020- 2021. Les objectifs affichés sont conformes à ceux de la 2ème année du contrat plan Etat-Office du Niger-Exploitants Agricoles 2019/2023. Ainsi, en riziculture la prévision est de 143.542 ha pour une production attendue de 896.935 tonnes de riz de paddy. En Maraîchage, pour toutes spéculations confondues la prévision est de 13.968 ha pour une production attendue de 384.484 tonnes. Pour les cultures de diversification la prévision pour toutes les spéculations confondues est de 6.785 ha pour une production totale attendue de 116.286 tonnes. Dans le cadre de l’élevage intensif, il est prévu pour les activités d’embauche 5 210 têtes de bovins et 10 973 têtes d’ovins. En production halieutique et aquacole, il est attendu 3 153 tonnes de poissons frais.
Les engagements pris dans l’exécution du contrat-plan ont été également soulignés par le Président Directeur Générale, Dr Mamadou M’Baré Coulibaly. Pour sa contribution dans l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et nutritionnelle du pays, l’Office du Niger doit assurer les missions suivantes : accroitre le rythme des aménagements hydro-agricoles; intensifier et diversifier les productions agricoles; renforcer les capacités des Exploitants, des Organisations paysannes et de encadrement technique ; et parvenir à une meilleure intégration des activités agro-sylvo-pastorales à travers une synergie d’action entre tous les acteurs intervenants dans le monde rural.
Parlant du budget, nerf de la guerre, le patron de l’Office du Niger indique qu’il est équilibré en emplois et en ressources à 34,223 milliards de FCFA contre 25,514 milliards en 2019, soit une augmentation de 34%. Ce taux d’augmentation est consécutif à l’évolution du planning de réalisation des projets en activité durant l’exercice 2020. Ce projet de budget table sur une continuité de la coopération avec l’ensemble de nos Partenaires Techniques et Financiers et sur l’allocation par l’État de 4,750 milliards de FCFA représentant 68,18% des engagements pris dans le Contrat Plan.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция