fren

Projet inclusif : Une synergie d’actions pour l’autonomisation économique des paysans

Le projet inclusif a pour but de faire du paysan un acteur économique et non un destinataire éternel des actions humanitaires.

Niels Bossen, Conseiller au développement économique et secteur privé à l’Ambassade du Royaume du Danemark, a donné cette information lors de l’ouverture de l’atelier de lancement technique du Projet Inclusif ce lundi 29 juillet à l’Hôtel Maeva Palace.
Inclusif est un projet d’envergure de financement des filières agricoles cofinancé par le Gouvernement du Mali, le FIDA, le Royaume du Danemark et le Gouvernement du Canada à hauteur de 53 milliards de FCFA. Il cible 440.000 bénéficiaires ruraux des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti. Avec un accent particulier sur les jeunes et les femmes. Le projet inclusif s’étale sur une durée de 6 ans (2019-2024). Selon M. Niels Bossen, il va permettre à l’agriculteur de produire à la fois pour son autoconsommation et pour le marché.
Mieux, le secrétaire général du Ministère de l’Agriculture, Lassine Dembélé, martèle que le gouvernement a initié ce projet dans le souci de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales, réduire la vulnérabilité des couches défavorisées (jeunes et femmes) face aux défis environnementaux et de financement des filières agricoles.
Par ailleurs, le projet inclusif s’inspire du succès d’autres projets exécutés par le FIDA, le Canada et le Danemark d’une part et s’inscrit dans le cadre de plusieurs documents et politiques nationales du Mali d’autre part. Il s’agit du Programme de Microfinance Rurale et du Projet d’Appui au financement rural inclusif (PMR/AFIRMA) financés par le FIDA et le Canada, et le Programme d’Appui à la Croissance Economique et Promotion de l’Emploi stimulées par le secteur Privé (PACEPEP) financé par le Danemark.
Pour rappel, le projet Inclusif a été lancé officiellement le 14 juin dernier. Depuis, la direction de la coordination du projet est à pied d’œuvre pour sa mise en œuvre. D’où l’organisation de cet atelier technique du lundi 29 au mercredi 31 juillet. Il a regroupé environs 76 acteurs concernés par le projet et a porté sur 5 thématiques. A savoir le “ renforcement de l’inclusion financière ; dispositif d’appui technique au partenariat, le montage, le financement et le suivi des plans d’affaires; suivi évaluation ; stratégie pour la promotion de l’égalité du genre, d’inclusion sociale et nutritionnelle ; et  problématique environnementale, incidence du changement climatique et enjeux clés “.


Source : Zénith Balé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция