fren

Niveau record des stocks mondiaux de riz

Comme au plan national où les marchés de début de ramadan se caractérisent par une relative stabilité de prix des produits agricoles, les marchés mondiaux

des céréales restent bien équilibrés, au titre de la campagne 2018-2019, surtout en ce qui concerne le riz qui est une denrée beaucoup consommée dans notre pays.
Selon le dernier bulletin de la FAO sur l’offre et la demande de céréales, publié le 4 avril dernier, « les estimations concernant la production, l’utilisation et les stocks de céréales au niveau mondial sont nettement revues à la hausse à la suite d’ajustements rétrospectifs pour la Chine ».
En effet, la production mondiale de céréales devrait s’établir à 2,655 milliards de tonnes (riz usiné compris), en baisse de 48,8 millions de tonnes. Cette baisse s’explique, selon les spécialistes, par la réduction de la production de maïs et de blé, faisant contrebalancer les hausses de la production de riz et de sorgho.
La production mondiale est, toutefois, inférieure aux prévisions sur l’utilisation de céréales en 2018-2019, estimée à 2,683 milliards de tonnes. L’utilisation mondiale de riz devrait, sur cette période, atteindre 511 millions de tonnes, en légère hausse de 4,1 millions de tonnes par rapport à 2017-2018.
Quant aux estimations de stocks mondiaux de céréales pour la campagne se terminant en 2019, elles ont accru de 82 millions de tonnes, à la faveur des révisions apportées aux estimations relatives aux stocks de maïs, de blé et de riz en Chine.
A ce titre, les stocks mondiaux de riz à la clôture de la campagne 2108-2019 devraient atteindre un niveau record de 181 millions de tonnes, soit une hausse de 6,9 millions de tonnes par rapport aux niveaux d’ouverture.
«L’ajustement apporté ce mois-ci aux stocks mondiaux de riz est imputable à la hausse des estimations pour la Chine, mais également à une révision à la hausse des reports en Inde, elle-même due à des chiffres de production exceptionnels attendus pour 2018 et au rythme soutenu des achats publics intérieurs dans le pays», ont commenté les experts de l’organisme mondial chargé de l’alimentation.
Pour eux, les prévisions au sujet des échanges mondiaux de céréales en 2018-2019 ont été ramenées à 412 millions de tonnes, soit une baisse de 2,2% comparé à 2017-2018.
Les échanges de riz en devraient, eux, s’établir à 46,6 millions de tonnes, soit un recul de 500 000 tonnes par rapport à mars. Cette révision à la baisse est surtout due à une baisse des exportations prévues en provenance de l’Inde.


Source : Essor

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция