fren

1ere Edition Du Forum International sur l’Alimentation et l’Agriculture Durable de l’AMSD : Coup d’essai, coup de maître

L’Association Malienne pour la Solidarité et le Développement “AMSD” a organisé, pour la première fois, le Forum International sur l’Alimentation et l’Agriculture Durable (FIAAD) du 22 au 27 avril 2019,

à la Place du Cinquantenaire du Mali. Placé sous le parrainage du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, représenté par le Coordinateur de la Cellule de Coordination et de la Nutrition, assisté de la Marraine Kadiatou Sidibé. Le Ministre de l’Agriculture était représenté par le Directeur National de l’Agriculture ; le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable était aussi représenté. Des organisations de la société civile, des associations des maraichers, des femmes vendeuses, des paysans, CNOP, AOPP y étaient représentées également. En substance, l’AMSD valorise et milite pour une Agriculture durable et écologique (sans pesticides à 100% au Mali), pour la santé et la protection de la nature.
Côté étranger, il y a eu aussi des participants venus notamment du Tchad, du Centrafrique, du Burkina Faso et des Pays-Bas.
Ce forum a servi d’occasion pour les organisateurs « d’échanger et de s’organiser pour une alimentation saine et une Agriculture durable et écologique au Mali » et de mettre « en exergue le mouvement de transition vers une alimentation saine et une Agriculture durable au Mali » et encourager « Consommer Malien » pour la valorisation et la promotion des produits 100% Mali.
Ledit Forum a apporté des réponses aux préoccupations des acteurs du monde agricole, des consommateurs et des organisations paysannes tous soucieux d’améliorer leurs revenus, de préserver leur santé des populations, l’environnement et la Biodiversité en s’engageant dans des pratiques agricoles durables et écologiques sans utilisation des produits chimiques. Une cause noble que l’AMSD ne cesse de défendre depuis 2014.
En effet, l’association a mis en mécanisme de certification SPG « Bio local » pour valoriser et certifier la production agricole bio pour faciliter l’écoulement des produits bio avec plus de garantie. L’association compte déjà plus de 50 producteurs bios à travers le Mali. L’AMSD a mis en place un marché bio, le deuxième à Bamako, en vue de promouvoir la consommation de produits bio accessibles et moins chers au Mali.
Le système alimentaire mondial doit être remodelé pour atteindre toute une série d’objectifs de développement durable. Il nourrit 7 milliards d’êtres humains tout en laissant 795 millions d’affamés et quelque 2 milliards de personnes souffrant de carences en micronutriments dont une grande partie en Afrique et en Asie du Sud.
Selon le premier Responsable de l’AMSD, Hamidou Diawara, les pesticides tuent environs 500 personnes par jour dans le monde. L’Agriculture biologique est une méthode de production agricole qui exclut le recours aux produits chimiques de synthèse (pesticides, fongicides, herbicides). Elle garantit le droit à l’alimentation, respecte le principe de la souveraineté alimentaire, permet à tous, partout dans le monde, de disposer d’une alimentation saine pour une solution durable, respectueuse de l’environnement, socialement équitable et assurant une alimentation équilibrée pour tous.
Pourtant on sait bien que les produits utilisés pour traiter les plantes ou détruire les herbes sont nocifs aussi pour les animaux que les hommes et la vie du sol. Car, des études ont prouvé que des maladies comme les cancers, l’insuffisance rénale ou les infertilités peuvent provenir de ces produits utilisés pour traiter les cultures.
L’utilisation de l’engrais de synthèse, des pesticides et OGM ont des conséquences néfastes sur la santé de la population, de la plante, l’air et le sol ; car, peu à peu, la terre s’appauvrit et il en faut toujours plus chaque année pour produire plus, causant ainsi des dépenses faramineuses pour le paysan lui rendant encore plus pauvre. Aussi, on constate que des produits cultivés avec des engrais chimiques, comme des tomates ou des pommes de terre, se conservent moins bien et moins longtemps et leur goût devient également moins bon avec des milliers de tonnes de perte pour le paysan, les vendeuses, …
En pratiquant l’Agriculture chimique, les paysans ne sont plus autonomes. Ils entrent dans un système où il faut racheter chaque année de plus en plus de semences, d’engrais de synthèse ou de produits de traitements qui coûtent chers. Sous dépendance, les paysans se retrouvent peu à peu dans le cercle vicieux celui de l’endettement. Ils s’appauvrissent tout en enrichissant les entreprises multinationales de l’Agrochimie qui fabriquent ces produits.
Les pesticides entraînent une augmentation du risque de problèmes de santé graves après une exposition prolongée ou répétée. Ces problèmes incluent des cancers (pesticides cancérigènes), des problèmes de reproduction ou de développement (pesticides toxiques pour la reproduction et pesticides perturbateurs endocriniens) ou des mutations héréditaires dans la cellule germinale (pesticides mutagènes).
L’Agriculture biologique et écologique est une des meilleures modes de productions idéales pour nourrir le monde. Après tous ces constats, on peut affirmer que le meilleur mode de production pour la santé des Hommes, des animaux, de l’environnement, de la biodiversité et de la nature demeure l’Agriculture durable et écologique.
Elle peut aider à atteindre la sécurité alimentaire par l’augmentation et la stabilisation des rendements à long terme, en particulier sur les terres marginales, la lutte contre la pauvreté en réduisant la dette et en augmentant les rendements du travail investi et la fourniture des aliments diversifiés, sains et nutritifs aux familles et aux communautés agricoles.
L’AMSD entend ainsi redynamiser l’ensemble des acteurs du monde agricole du Mali (ruraux et urbains) à travers ce forum qui, au-delà du partage et de la sensibilisation, se propose de mobiliser et de sensibiliser la population malienne autour d’un idéal commun : « Le développement agricole durable et harmonieux du Mali ». Une Aagriculture respectueuse des valeurs humaines qui prend soin de la santé des consommateurs, sensible à la nutrition et qui protège la biodiversité.
L’éveil des consciences chez les populations sur les dangers de la pollution de l’environnement à travers l’utilisation abusive des produits toxiques dans l’Agriculture, des semences OGM avec les risques qu’ils comportent sur la santé, la biodiversité et l’économie locale.
Au cours du Forum, une Contribution à la déclaration du Forum « Manifeste » a été élaborée avec tous les acteurs et les parties prenantes pour accompagner la transition verte au Mali intitulée : « Agriculture durable et écologique sensible à la Nutrition, la santé et une l’alimentation saine au Mali, qui protège l’environnement ».
L’AMSD a mis en place un réseau national de l’interprofession de l’Agriculture Biologique ‘RENIA-BIO’ SENE HORON
Entre autres activités ayant meublé le forum, il y a eu des conférences débat, des Panels et séances de formations, des Foires et Expositions des produits bio 100% Mali, des sensibilisations auprès des paysans et des femmes vendeuses au marché des légumes sur les dangers des pesticides et les difficultés de conservation des légumes.
Le Coordinateur de la Cellule de Coordination de la Nutrition, Dr Bakayoko, au nom du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, a plaidé pour une Agriculture plus sensible à la nutrition et à l’alimentation avant de remercier les organisateurs du présent Forum pour le choix de la thématique
Le Directeur National de l’Agriculture, M. Maïga, a donné l’assurance de la disponibilité de son Département pour accompagner les efforts de l’association AMSD pour une transition verte de l’Agriculture
Source : L’Observatoire

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция