fren

Irrigation au Sahel : 25 millions de dollars US pour aménager et revitaliser 3000 ha

Le Comité de Pilotage du Projet d’Appui Régional à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel (PARIIS) a tenu sa 1ère session le vendredi dernier dans la salle de conférence du DFM du Ministère de l’Agriculture. La cérémonie d’ouverture était placée
sous le contrôle du Secrétaire général du Ministère de l’Agriculture, Lassine Dembélé, en présence du coordinateur du PARIIS, Dr Lamissa Diakité et les membres du PARIIS.
Cette première session a permis aux membres du Comité de Pilotage du Projet d’Appui Régional à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel (PARIIS) de se pencher sur l’examen et l’adoption du plan de travail et du budget annuel (PTBA) du Projet d’Appui Régional à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel PARIIS Mali.
Selon le Secrétaire général du Ministère de l’Agriculture, Dr Lamine Diakité, l’agriculture occupe une place de choix dans l’économie de notre pays avec une contribution de près de 45% au PIB entre 2011 et 2014 (INSTAT 2015). Elle est le moteur du développement économique et social du Mali et c’est à ce titre que le président de la République l’affecte annuellement 15% du budget national, a-t-il évoqué. Il a signalé que l’agriculture Sahélienne fait présentement face à un défi important qui est de satisfaire les besoins alimentaires et nutritionnels d’une population croissante dans un contexte de changements climatiques. Pour relever ce défi, l’agriculture irriguée demeure une des alternatives envisageables et viables.  A ses dires, 6 pays du Sahel ont fait la déclaration à Dakar en octobre 2013, il s’agit du Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad. L’objectif est de développer l’amélioration des capacités de planification, d’investissement et de gestion des parties prenantes et d’accroitre les superficies aménagées pour la performance des systèmes irriguées dans les 6 pays concernés, et d’avoir un million d’hectare de terre irriguée à l’horizon 2020.
« Concernant le Mali, le projet vise l’aménagement et la revitalisation de 3000 ha dans deux zones d’intervention prioritaire situées dans 2 régions : la région de Koulikoro (cercle de Dioila) et la région de Ségou (cercles de Barouéli) avec la zone de l’office du Niger et l’office Riz Ségou. Le PARIIS au Mali a été préparé et sera mis en œuvre par le ministre de l’Agriculture à travers l’Agence d’Aménagement des Terres et fourniture de l’eau d’irrigation (ATI) qui a mis en place une unité de gestion chargée de la gestion du projet. Par rapport au financement du projet, la Banque Mondiale assure à hauteur de 25 millions de dollars US pour le Mali sur une période de six (6) ans. En plus de la Banque Mondiale il y a d’autre partenaires techniques et financiers tels que la coopération Espagnole dont la contribution est en cours de préparation », a laissé entendre M. Dembélé. Avant d’inviter l’équipe d’exécution du projet a beaucoup de rigueur dans la mise en œuvre des orientations fixées.
 
Source : Malijet

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция