fren

3ème conférence régionale des « Centres d’innovations vertes pour le secteur agro-alimentaire » à Cotonou

LE PARZON ENCOURAGE A POURSUIVRE SES EFFORTS DANS L’AMELIORATION DE LA RESILIENCE DES POPULATIONS VULNERABLES

Du 24 au 27 Septembre 2018, à Cotonou, au Bénin, le Directeur de l’Appui au Monde Rural de l’Office du Niger a pris part à la 3ème conférence régionale des « Centres d’innovations vertes pour le secteur agro-alimentaire ». L’Office du Niger intervient dans le programme en tant que partenaire du projet PARZON (Projet d’Appui à la Riziculture en Zone Office du Niger), conjointement financé par l’Union européenne et le ministère fédéral de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) et exécuté par la Coopération technique allemande (GIZ) dans le cadre de la composante Mali du programme global Centre d’Innovations Vertes (CIV) pour le secteur agro-alimentaire.

Depuis sa tenue inaugurale en 2016, la conférence annuelle des projets « Centres d’innovations vertes » s’est avérée être un rendez-vous du donner et du recevoir. La troisième édition qui se tenait cette année à Cotonou, du 24 au 28 septembre, a réuni les 15 pays dans lesquels les projets « Centres d’innovations vertes » sont mis en œuvre : l’Ethiopie, le Burkina Faso, le Ghana, le Togo, le Mali, la Côte d’Ivoire, la Tunisie, le Cameroun, le Nigeria, le Kenya, la Zambie, le Malawi, le Mozambique, l’Inde, le Bénin. Près de 200 participants venus de ces pays et de la République fédérale d’Allemagne ont partagé leurs expériences respectives et ont travaillé à capitaliser les stratégies de développement des productions locales et de l’entrepreneuriat dans le secteur agroalimentaire.
Lors de la cérémonie officielle d’ouverture des travaux qui s’est déroulée le 25 septembre, au Golden Tulip Hôtel Le Diplomate Cotonou, en présence du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche du Bénin, l’ambassadeur de la République fédérale de l’Allemagne près le Bénin, Achim Tröster, a ainsi expliqué l’objectif global des projets « Centres d’innovations vertes pour le secteur agro-alimentaire » (Prociva) : « Les projets « Centres d’innovations vertes » s’inscrivent dans le cadre de l’initiative spéciale intitulée « Un seul monde sans faim » lancée par le gouvernement allemand. L’objectif du programme global Prociva est de promouvoir l’augmentation des revenus des petites exploitations paysannes, la création d’emplois, notamment dans la transformation des produits, ainsi que l’approvisionnement alimentaire dans les régions rurales-cibles du projet grâce à des innovations dans le secteur agroalimentaire. Le projet est mis en œuvre dans 15 pays ».
Cette troisième édition de la conférence régionale sur les produits locaux était placée sous le thème : « Des Centres d’innovations vertes aux Centres de développement rural ». Les objectifs assignés à la conférence régionale étaient, entre autres, l’inauguration de la deuxième phase du Prociva avec sa nouvelle stratégie qui met l’accent sur la protection des ressources naturelles ; la promotion des énergies renouvelables ; le droit de la terre ; le financement agricole ; l’apprentissage mutuel des ressortissants des 15 pays par le partage des pratiques des innovations agricoles ; la mise en réseau avec des partenaires internationaux (coopération Sud-Sud et Nord-Sud) pour favoriser une coopération nouvelle et dynamique dépassant les frontières nationales… De nombreuses communications et débats ont meublé les assises portant, entre autres, sur les moteurs du développement rural, les stratégies d’amélioration de l’accès à la semence, la promotion de l’entrepreneuriat en amont et en aval des chaînes de valeur, le changement des habitudes alimentaires pour une meilleure nutrition…
Le Mali, fortement représenté à travers le CIV-Mali, la Direction nationale de l’Agriculture, l’IER, l’Office du Niger, l’Interprofession Riz, la SOCAFON, le CEFE et des entrepreneurs agricoles appuyés par le CIV, a présenté plusieurs communications dans le cadre des groupes de travaux et des hubs thématiques. L’une d’elle, présentée par la SOCAFON, a porté sur les expériences de formation en équipements agricoles en zone Office du Niger.
Les travaux ont été ponctués d’excursions, de formations et d’activités culturelles en fonction des centres d’intérêts des participants. Ainsi, des visites ont été organisées chez différents acteurs locaux des chaînes de valeur soja, riz, volaille.
Rappelons qu’au Mali, le programme CIV, mis en œuvre par la GIZ à travers plusieurs projets dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti, vise le renforcement de l’efficacité des Chaînes de valeur ajoutée (CVA riz, pomme de terre/maraîchage, mangue et poisson).
L’Office du Niger intervient dans le programme en tant que partenaire du projet PARZON (Projet d’Appui à la Riziculture en Zone Office du Niger), conjointement financé par l’Union Européenne et le ministère fédéral de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) et exécuté par la Coopération technique allemande (GIZ) dans le cadre de la composante Mali du programme global Centre d’Innovations Vertes (CIV) pour le secteur agro-alimentaire.
L'objectif général du PARZON est de contribuer aux efforts du Gouvernement du Mali pour éradiquer la pauvreté et d’améliorer la résilience des populations vulnérables afin de faire face à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle de façon durable, de promouvoir une croissance durable et inclusive et de consolider et améliorer la gouvernance démocratique et économique. De façon plus spécifique, il s’agit d’améliorer, de façon durable, les revenus des exploitations agricoles familiales des zones de M’Béwani et Molodo dans la zone de l’Office du Niger.
Ainsi, le Projet d’Appui à la Riziculture en Zone Office du Niger (PARZON) a été félicité et encouragé à poursuivre ses efforts dans la cadre de l’amélioration de la résilience des populations vulnérables afin de faire face à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция