fren

La FAO et l’UA lancent une feuille de route pour une mécanisation agricole durable en Afrique

Permettre aux pays africains d’accroître leur production agricole à travers une mécanisation durable et contribuer à l’amélioration de leur situation alimentaire.


Tel est l’objectif général du manuel « La mécanisation agricole durable : un cadre de travail pour l'Afrique (SAMA) » lancé conjointement le vendredi dernier, par la FAO et l’Union africaine (UA).
Cette feuille de route renseigne les dirigeants du continent sur 10 principaux points clés à aborder dans le cadre d’une mécanisation durable dont un approvisionnement stable en pièces détachées et la mise en place de mécanismes de financement innovants.
Elle souligne aussi la nécessité d’aller au-delà de la simple mise à disposition de machines agricoles pour la production pour prendre aussi en compte la transformation, la récolte et l’hygiène des aliments ainsi que d’autres dimensions comme la protection environnementale et la rentabilité.
D’après la FAO et l’UA, la mécanisation agricole reste cruciale pour le continent africain dont la productivité reste en deçà des performances mondiales malgré ses potentialités (50% du total mondial des terres arables non cultivées), en raison de l’utilisation des techniques agricoles rudimentaires.
En effet, si l’on exclut l’Afrique du Sud, 80% des terres cultivées sur le contient sont préparées à l’aide d’outils manuels tandis que 15% sont travaillées avec les animaux de trait et 5% avec des tracteurs (contre 60% en Asie).
« Multiplier par deux la productivité agricole et éliminer la faim et la malnutrition en Afrique d'ici 2025 ne sera qu'un mirage à moins de donner à la mécanisation une importance capitale.», a affirmé Josefa Sacko, Commissionnaire de l'UA pour l'économie rurale et l'agriculture.
« Les fermiers africains devraient pouvoir utiliser des technologies agricoles plus modernes, à la fois numériques et mécaniques pour pouvoir stimuler le secteur agricole de manière durable.», a indiqué Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe de la FAO.
Pour rappel, l’agriculture contribue pour 21% du PIB africain et fournit des moyens de subsistance pour 60% de la population africaine.
Source : Agence Ecofin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция