fren

Campagne agricole 2018/2019 à l’Office du Niger : TOUS LES SIGNAUX SONT AU VERT

Le Président directeur général de l’Office du Niger, Dr Mamadou M’Baré Coulibaly, a bouclé, le 25 septembre 2018 dans la zone de production de Molodo, une série de visites de supervision de la campagne agricole 2018/2019.

Des visites qui l’avaient, auparavant, conduit dans les zones de production de Ké-Macina, Kolongo, M’Béwani, Kroumari, N’Débougou et Niono.
Pour cette tournée de supervision de la campagne agricole 2018/2019, la délégation du patron de l’Office du Niger comprenait outre son staff technique, le Délégué général des exploitants, Abdoulaye Daou, des représentants de la Chambre régionale d’agriculture et des autorités administratives et politiques des localités sillonnées. Sans oublier la presse.
Dans toutes les zones de production visitées, la campagne agricole affiche des signaux au vert. Ce qui signifie que les travaux champêtres se sont déroulés dans des conditions plutôt satisfaisantes hormis quelques difficultés liées à l’approvisionnement en urée, un intrant qui a manqué dans certains casiers agricoles. Cette situation est imputable à la faible capacité de certains fournisseurs d’engrais à approvisionner correctement le marché malgré leurs engagements vis-à-vis de l’Etat. En dépit de cette difficulté, les champs fleurissent d’espérances grâce aux efforts combinés de l’encadrement de l’Office du Niger, des exploitants agricoles et de l’Etat. Ces efforts se sont manifestés dans l’entretien et la réhabilitation des canaux d’irrigation pour une bonne productivité de l’eau. A cela, il faut ajouter la Clémence d’Allah SWT qui a gratifié cette campagne agricole 2018/2019 d’une bonne pluviométrie. Qu’il en soit loué !
Ainsi, l’espoir est grand d’une production record à la fin de cette campagne agricole 2018/2019 car le taux d'exécution des prévisions est jugé globalement satisfaisant avec une réalisation de 86,35%. L’objectif fixé est d’avoir 850.000 tonnes de riz paddy. Cet objectif pourrait être dépassé au regard de l’aspect végétatif des champs.
Pour une agriculture raisonnée et productive, l’Office du Niger, en partenariat avec l’Office Chérifien des Phosphates (OCP)-AFRICA, l’ICRISAT (International Crops Research Institute for the Semi-Arid Tropics) et l’IER (Institut d’Economie Rural), s’est engagé dans un projet visant à établir la carte de fertilité des sols de sa zone d’intervention qui couvre une superficie aménageable de 1 907 406 hectares dont 1 445 000 irrigables par gravité. Cet ambitieux projet va permettre, à terme, de disposer d’une cartographie interactive de la fertilité des sols cultivés à l’échelle nationale sous la forme d’un système informatique expert à interface WEB. Ces données favoriseront un usage raisonné des engrais pour une meilleure fertilisation des cultures. Le projet propose également des formules d’engrais adaptées à chaque zone et aux principales cultures qui y sont pratiquées ou projetées. L’objectif est de renforcer les capacités techniques des acteurs du développement agricole chargés du conseil en fertilisation.
Ce projet, parmi d’autres, illustre comment l’Office du Niger, sous la conduite du Dr Mamadou M’Baré Coulibaly, progresse dans la recherche agricole afin d’asseoir une véritable sécurité alimentaire. Politiquement très engagé dans cette ambition, l’Etat doit désormais investir davantage dans le géant de l’agriculture…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция