fren

L’Office du Niger au 7e Forum sur la Révolution verte en Afrique à Kigali : TRANSFORMER LES PETITS EXPLOITANTS EN ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES DURABLES

Kigali, la capitale du Rwanda, a abrité, du 5 au 8 septembre, le 7e forum sur la Révolution verte en Afrique (African Green Révolution Forum/AGRF). Cette édition 2018 était orientée vers la promotion du potentiel agricole

avec comme thème : « diriger, mesurer, cultiver, permettre de nouvelles voies pour transformer les petits exploitants en entreprises agroalimentaires durables ». L’Office du Niger a participé à cette grande rencontre par l’entremise de son Directeur général adjoint, Djimé Sidibé.
Dans sa communication, Fred Swaniker, fondateur et président de l’African Leadership University (ALU), a mis un accent particulier sur l’agriculture comme atout majeur pour le développement du continent africain. Il a, pour cela, soutenu que la jeunesse constitue la plus grande main d’œuvre. Le conférencier a également annoncé que son établissement souhaite former trois millions d’entrepreneurs et leaders africains en 50 ans à travers 25 campus disséminés sur tout le continent. A ce propos, Fred Swaniker a souligné que l’académie sur le leadership qu’il dirige, incite les jeunes formés à ne pas s’accrocher à leurs titres académiques, mais bien au contraire à saisir les différentes opportunités qui leur sont offertes notamment dans le secteur de l’agriculture qui regorge à la fois d’atouts et de défis.
Évoquant les défis, le  fondateur et président de l’African Leadership University, a épinglé  notamment l’urbanisation qui a pour conséquence l’abandon des terres au profit de la ville ; le problème lié à la santé ; les infrastructures avec la construction de routes de desserte agricole pour bien écouler les productions ; le problème lié aux changements climatiques, la gouvernance, la transformation des matières premières en produits finis, ainsi que la formation des jeunes à l’entrepreneuriat et tout son écosystème de création de richesses.
Au chapitre des opportunités, Fred Swaniker a constaté que l’Afrique a de grandes superficies de terres arables, un bon climat mais que, paradoxalement, les Africains importent de la nourriture pour leur survie, alors qu’ils peuvent se prendre en charge avec ce qu’ils produisent. Il a vanté les ressources naturelles comme les minerais, le pétrole, etc. dont le continent dispose. En perspective, il conseille aux jeunes gens de suivre des formations dans les filières techniques pour parvenir à gérer leurs propres ressources du sol et du sous-sol.
Notons qu’en marge du forum, un panel a été organisé sur l’irrigation menée par les petites exploitations agricoles. Son objectif était de bâtir une vision commune à l’échelle africaine pour le développement d’un système d’irrigation moderne dirigé par les agriculteurs des petites exploitations agricoles.  Ceux-ci seront notamment appelés à élaborer des stratégies d’investissements et des plans d’affaires réalisables.
Rappelons que le « Forum African Green Revolution » (AGRF), est une plateforme clé qui fait avancer le programme de transformation agricole du continent africain.  C’est un cadre de politique de l’Afrique pour la transformation agricole, la création de richesse, la sécurité alimentaire, la croissance économique et la prospérité pour tous.
Les deux précédentes éditions présentent des résultats probants. La 5e édition, organisée en 2016 au Kenya, a débouché sur des engagements d’investissements de plus de 30 milliards de dollars US pour soutenir le continent. Et la 6e édition de 2017 en Côte d’Ivoire, a permis de conclure des transactions commerciales d’une valeur de près de 6,5 milliards de dollars US.

Le secteur agricole africain va bénéficier de l’expertise israélienne
Les agriculteurs africains pourront désormais bénéficier plus facilement des technologies et des solutions israéliennes. Un protocole d’accord a, en effet, été signé entre l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et Start-Up Nation Central (SNC), une ONG basée à Tel-Aviv en Israël.
La signature est intervenue en marge de la 8ème édition du Forum sur la Révolution verte en Afrique (AGRF) qui s’est tenu du 5 au 8 septembre à Kigali au Rwanda sous le thème : « Leadership, mesures et croissances ». Ce partenariat devrait permettre, selon Eugène Kandel, le président de SNC, de contribuer à atténuer les risques de pénurie alimentaire en Afrique où plus de 150 millions de personnes âgées de plus de 15 ans, souffrent d’une grave insécurité alimentaire.  
Principalement financée par la philanthropie, Start-Up Nation Central met en relation et propose des solutions basées sur des innovations israéliennes aux entreprises, gouvernements, ou encore aux institutions universitaires. Elle a notamment créé une plate-forme, Start-Up Nation Finder, qui recense plus de 5 000 entreprises innovantes de pointe en Israël dans des dizaines de secteur, dont l’agriculture. A la faveur du rendez-vous de Kigali, les experts ont réaffirmé l’importance pour les agriculteurs africains de bénéficier de soutien politique et de l’expertise étrangère.
Le Forum sur la révolution verte en Afrique est une des plus importantes plateformes d’échanges pour l’agriculture africaine. L’édition précédente s’était déroulée en Côte d’Ivoire en septembre 2017.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция