GENERALITES SUR L'OFFICE DU NIGER

HOME
PRESENTATION
HISTORIQUE
LES MISSIONS
LES PERSPECTIVES

LE S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le barrage de Markala

LA G.E.D DE L'OFFICE DU NIGER

Plusieurs centaines
de documents
dans la G.E.D
de l'Office du Niger

LA GESTION DE L’EAU

R.I.D.O.N

RECUPERATION  ET
INTEGRATION DES
DONNEES DE
L'OFFICE DU NIGER


L'approche full web
du système d'information
de l'Office du Niger

S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le réseau primaire est composé du barrage de Markala, du canal adducteur
et de trois systèmes hydrauliques à partir du Point A.


Le système du Sahel (irrigue les zones de Molodo, Niono, N'Débougou et Kouroumari).

Le système du Macina (irrigue la zone de Macina et la concession de canne à sucre de SOSUMAR).

Le système Costes Ongoïba (irrigue la zone de M'Béwani et la concession de canne à sucre de SUKALA).

Imprimer Envoyer

Le rendement agricole en zone Office du Niger

La campagne d'hivernage 2010-2011 est bouclée. Les résultats sont jugés bons dans l'ensemble et ce malgré la forte pluviométrie de cette année qui a occasionné des pertes de superficies dans certaines zones. Les résultats obtenus par zone sont donnés dans le tableau qui suit. Les activités de maraichage et de la contre saison riz se poursuivent normalement.

Tableau : Résultats de la campagne d'hivernage 2010-2011(casier+Hors Casier)

RESULTAT CAMPAGNE 2010 2011

Le rendement moyen obtenu est de 6,15t/ha pour une production totale de 534 111,89 qui représente plus de 100% des prévisions de la saison.

 


PRODUCTION PAR ZONE

L’analyse du tableau et du graphe 1 montre que les meilleures productions sont obtenues dans les zones qui possèdent les plus grandes superficies notamment Macina et Kouroumari et inversement les zones qui ont des petites superficies, en l’occurrence Molodo et Niono c’est là où les productions sont moins importantes. Ceci  indique une forte corrélation entre la superficie mise en valeur et la production obtenue. Il est clair que si l’Office du Niger veut jouer son rôle d’antan de Grenier à riz pour l’Afrique de l’ouest, il faut une augmentation des surfaces aménagées qui permettra de relâcher la pression sur les terres.

 


RENDEMENT PAR ZONE

Contrairement à la production, le rendement dépend de la corrélation de plusieurs facteurs parmi lesquels on peut citer  le climat, la nature du sol, le respect des itinéraires techniques qui comporte le travail du sol et l’entretien des cultures à des périodes précises. Le premier facteur (climat) a un caractère aléatoire que le barrage contribue à réduire même en période d’étiage, l’Office du Niger à travers ses agents d’encadrement techniques concentre ses efforts pour la conservation et l’amélioration de la qualité des sols et l’application des techniques d’intensification de la riziculture en vue d’une augmentation soutenue de la productivité (voir graphe 2 pour le détail des rendements moyens obtenus par zone).

 


Joomla Templates by Joomlashack