GENERALITES SUR L'OFFICE DU NIGER

HOME
PRESENTATION
HISTORIQUE
LES MISSIONS
LES PERSPECTIVES

LE S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le barrage de Markala

LA G.E.D DE L'OFFICE DU NIGER

Plusieurs centaines
de documents
dans la G.E.D
de l'Office du Niger

LA GESTION DE L’EAU

R.I.D.O.N

RECUPERATION  ET
INTEGRATION DES
DONNEES DE
L'OFFICE DU NIGER


L'approche full web
du système d'information
de l'Office du Niger

S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le réseau primaire est composé du barrage de Markala, du canal adducteur
et de trois systèmes hydrauliques à partir du Point A.


Le système du Sahel (irrigue les zones de Molodo, Niono, N'Débougou et Kouroumari).

Le système du Macina (irrigue la zone de Macina et la concession de canne à sucre de SOSUMAR).

Le système Costes Ongoïba (irrigue la zone de M'Béwani et la concession de canne à sucre de SUKALA).

Imprimer

Les perspectives de développement et les contraintes

Les progrès enregistrés ces dernières années sur le plan de l’intensification agricole sont très importants et confirment que cette région peut effectivement devenir le grenier de l’Afrique de l’Ouest.


L’insuffisance des terres aménagées constitue l’un des principaux freins à la poursuite de la croissance. Pour augmenter le domaine aménagé, les terres sont largement disponibles et la ressource en eau ne constitue pas à court terme une contrainte forte.

 

 

 

Les capacités d’investissement de l’Etat par contre limitent fortement le rythme des aménagements. C’est pourquoi de nouvelles stratégies sont mises en œuvre ou sont en cours d’expérimentation. La participation des bénéficiaires aux investissements d’aménagement est devenue systématique. L’expérience de l’Office du Niger dans ce domaine est importante .
Elle va se prolonger avec l’opération test qui sera réalisée dans le cadre du Programme national des infrastructures rurales (PNIR) avec notamment l’installation de privés, la réalisation de périmètres en location vente et la mise en place d’un mécanisme de financement efficace et durable.

Même si la ressource en eau ne constitue pas une contrainte à court terme, les perspectives de développement dans la zone sont liées à une amélioration de sa gestion au niveau du bassin versant et à l’intérieur de la zone de l’Office du Niger où des progrès conséquents ont été enregistrés ces dernières années avec une baisse de consommation à la parcelle.

 

 

Enfin, le drainage et l’assainissement général de la zone constituent des enjeux majeurs pour le développement et la santé des populations.

Les nouveaux gains de productivité pour les producteurs déjà performants dépendront des acquis de la Recherche : nouvelles variétés, meilleure maîtrise du drainage, amélioration de la fertilisation en qualité et quantité, contrôle des maladies, des prédateurs et de l’enherbement). Pour cette catégorie, l’extension des superficies, en particulier dans la perspective de l’installation des descendants du chef d’exploitation, apparaît une nécessité. L’accroissement du taux d’intensité culturale par la double culture riz d’hivernage/culture de diversification constitue une autre des opportunité.

 


Joomla Templates by Joomlashack