GENERALITES SUR L'OFFICE DU NIGER

HOME
PRESENTATION
HISTORIQUE
LES MISSIONS
LES PERSPECTIVES

LE S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le barrage de Markala

LA G.E.D DE L'OFFICE DU NIGER

Plusieurs centaines
de documents
dans la G.E.D
de l'Office du Niger

LA GESTION DE L’EAU

S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le réseau primaire est composé du barrage de Markala, du canal adducteur
et de trois systèmes hydrauliques à partir du Point A.


Le système du Sahel (irrigue les zones de Molodo, Niono, N'Débougou et Kouroumari).

Le système du Macina (irrigue la zone de Macina et la concession de canne à sucre de SOSUMAR).

Le système Costes Ongoïba (irrigue la zone de M'Béwani et la concession de canne à sucre de SUKALA).

Imprimer Envoyer
Jeudi, 10 Mai 2018 01:07

Dr Mamadou M’Baré Coulibaly, PDG Office du Niger
« L’Office constitue le poumon de l’économie malienne »

Le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta a lancé officiellement la 7ème édition du Salon Internationale de l’Agriculture du Mali (Siagri) le week-end dernier au parc d’exposition de Bamako. Sur plus de 10 mille mètre carré, ce sont 500 exposants qui vont profiter de la vitrine qu’offre ce salon. Si lors de l’édition précédente l’accent a été mis sur la mécanisation de l’agriculture, cette année face aux productions record et le faible taux de transformation locale, la promotion de l’agro industrie sera au couer de ce salon. A l’ouverture de ce salon, nous avons tendu notre micro au président directeur général de l’office du Niger, Dr Mamadou M’Baré Coulibaly. Les capacités de l’entreprise et ses perspectives sont à lire dans les lignes qui suivent.

Le combat : Nous sommes au salon international de l’agriculture du Mali, qui parle d’agriculture au Mali ne peut omettre l’office du Niger. Comment se porte-t-il ?

MMC : L’Office du Niger se porte très bien. Comme vous l’avez dit, quand on parle d’agriculture il faut parler de l’Office du Niger. L’office, ce sont des périmètres irrigués avec maîtrise de l’eau. Vous savez que nous sommes dans les pays sahéliens avec le changement climatique, les cultures stratégiques se font avec maîtrise de l’eau car la pluviométrie est aléatoire. L’Office constitue le poumon de l’économie malienne. Avec l’Office du Niger le pays arrive à faire beaucoup de choses parce que le secteur agricole c’est le premier secteur qui tire la croissance économique. A l’Office actuellement nous sommes à 132 mille hectares de périmètres irrigués ce qui est très important. Nous produisons environs 45% de la production totale du riz. Nous sommes dans la région de Ségou et notre production régionale dépasse les 90%.

Le Combat : En terme de perspective, qu’envisage l’Office du Niger ?

MMC : On veut aller au delà de ça. On continue à réhabiliter nos superficies et à chercher à les augmenter. L’Office est une entreprise qui pourvoi beaucoup d’emplois pour la jeunesse. Notre objectif c’est pouvoir installer beaucoup de jeunes au niveau de l’Office du Niger. L’Office ce n’est pas pour le riz seulement, c’est pour toutes les activités agro sylvo-pastorale et piscicole. On fait toutes ces activités.

Le Combat : Que faut il pour que l’Office assure l’autosuffisance en riz au Mali ?

MMC : Le Mali est un grand pays agricole avec plusieurs périmètres irrigués. On peut compter sur l’Office pour donner le maximum de riz aux maliens et même à la sous région. L’office a cette potentialité.

Le Combat : Que représente ce salon pour vous ?

MMC : Ce salon pour nous est un espace de partage d’expérience avec le monde agricole et présenter les potentialités de l’Office aux investisseurs pour les amener à y investir.

Mohamed Sangoulé DAGNOKO

 
Joomla Templates by Joomlashack