GENERALITES SUR L'OFFICE DU NIGER

HOME
PRESENTATION
HISTORIQUE
LES MISSIONS
LES PERSPECTIVES

LE S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le barrage de Markala

LA G.E.D DE L'OFFICE DU NIGER

Plusieurs centaines
de documents
dans la G.E.D
de l'Office du Niger

LA GESTION DE L’EAU

S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le réseau primaire est composé du barrage de Markala, du canal adducteur
et de trois systèmes hydrauliques à partir du Point A.


Le système du Sahel (irrigue les zones de Molodo, Niono, N'Débougou et Kouroumari).

Le système du Macina (irrigue la zone de Macina et la concession de canne à sucre de SOSUMAR).

Le système Costes Ongoïba (irrigue la zone de M'Béwani et la concession de canne à sucre de SUKALA).

Imprimer Envoyer
Mercredi, 11 Avril 2018 11:13

Agriculture et développement durable

L’OFFICE DU NIGER SE PREPARE AUX DEFIS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Le Directeur de la Gestion de l’Eau et de la Maintenance du Réseau Hydraulique, M. Bakui Koné, a participé du 13 au 26 mars à une Formation au Galilée Institute en Israël sur le thème « l’agriculture à l’ère du changement climatique ».

Cette formation était destinée à renforcer les capacités des participants et partager avec eux les expériences réussies d’Israël dans les domaines de l’irrigation du « goutte à goutte », de l’agriculture moderne, de la résilience au changement climatique.

 

Le Galilée International Management Institute est un centre de formation continue qui travaille principalement avec des stagiaires non israéliens venant de tous les continents. Les programmes sont en anglais et en français et comportent des thèmes en rapport avec l’agriculture, l’irrigation, le développement durable, le développement des infrastructures, la gestion, les ressources humaines, le suivi-évaluation, la santé, etc. Il propose aussi des programmes à la demande du partenaire.

Cette session de formation portait sur des méthodes durables grâce auxquelles un rendement agricole élevé peut être atteint, tout en assurant la sécurité de l'eau, la sécurité alimentaire et la prévention, l'atténuation de la dégradation des terres et de la désertification.Tomate sous serre en station de recherche

Etaient concernés pour cette formation les ingénieurs d’agriculture et du génie rural, les décideurs et les professionnels impliqués dans la planification, la conception, le fonctionnement et la gestion des projets de production agricole, le personnel impliqué dans la mise en œuvre des systèmes d'irrigation et les personnes participant à des projets de développement agricole et d'élevage.

Animée par un pool d’experts dans plusieurs disciplines, la session s’articulait autour de thèmes comme : «Kibboutz, communauté et pilier de l’agriculture israélienne » ; « Vue d’ensemble de l’agriculture israélienne et système de production » ; « Conception de systèmes d’irrigation » ; « Désertification à l’ère du dérèglement climatique, notion de développement durable du désert » ; « Utilisation appropriée des ressources en eaux dans l’agriculture à l’ère du changement climatique » ; « Production intensive de légumes » ; « Besoins nutritifs des cultures, analyses du sol et fertilisation » ; « Traitement des eaux usées et leur utilisation dans l’agriculture » ; « Gestion de projets » ; Champ de tomate sous irigation goutte a goutte« Expériences et mesures sur des installations d’irrigation de goutte à goutte ». En marge des travaux, les participant effectuaient des visites d’études aux fermes agricoles et laitière, au centre de recherche et de développement.

Notons afin que cette session de formation sur l’Agriculture à l’ère du changement climatique a été suivie par 12 participants. Outre le Sénégal qui comptait 6 participants et Madagascar 3, la Centrafrique, le Congo et le Mali en avaient chacun un.

SENE KUNAFONI : Bulletin N°3 Avril 2018

 
Joomla Templates by Joomlashack