GENERALITES SUR L'OFFICE DU NIGER

HOME
PRESENTATION
HISTORIQUE
LES MISSIONS
LES PERSPECTIVES

LE S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le barrage de Markala

LA G.E.D DE L'OFFICE DU NIGER

Plusieurs centaines
de documents
dans la G.E.D
de l'Office du Niger

LA GESTION DE L’EAU

S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le réseau primaire est composé du barrage de Markala, du canal adducteur
et de trois systèmes hydrauliques à partir du Point A.


Le système du Sahel (irrigue les zones de Molodo, Niono, N'Débougou et Kouroumari).

Le système du Macina (irrigue la zone de Macina et la concession de canne à sucre de SOSUMAR).

Le système Costes Ongoïba (irrigue la zone de M'Béwani et la concession de canne à sucre de SUKALA).

Imprimer Envoyer
Jeudi, 11 Janvier 2018 08:40

La BOAD abrite une assise ouest africaine pour la promotion de l’agriculture climato-intelligente

Ces 09 et 10 janvier, la BOAD abrite, à Lomé, un atelier sous régional aux fins de promouvoir l’agriculture climato-intelligente. Les autorités nationales et les agences d’évaluation environnementale de cinq pays d’Afrique de l’Ouest à savoir, le Bénin, le Burkina-Faso, le Ghana, le Niger et le Togo, prennent part aux travaux. Les changements et la variabilité climatiques constituent une menace pour l’économie et la stabilité des pays de l’Afrique de l’Ouest, et surtout pour les agriculteurs de la région qui verront leurs productions considérablement baisser du fait de la hausse des températures, de la variabilité des précipitations et de l’accroissement de la fréquence des événements extrêmes. Pour prévenir cela, la BOAD, l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation de la CEDEAO et la Commission de l’UEMOA, chapeautent cette rencontre qui entend doter la sous-région d’un Fonds pour réduire la vulnérabilité aux risques climatiques des agriculteurs et des pasteurs ; apporter une assistance technique aux groupements de producteurs pour la mise en œuvre de sous-projets ayant un coût-efficacité avéré ; et réaliser des ouvrages de maitrise de l’eau et de gestion des pâturages. L’atelier de Lomé servira à la mise sur pied de ce fonds avec la mobilisation de 7 milliards de FCFA.

Source : Agence Ecofin

 

 
Joomla Templates by Joomlashack