GENERALITES SUR L'OFFICE DU NIGER

HOME
PRESENTATION
HISTORIQUE
LES MISSIONS
LES PERSPECTIVES

LE S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le barrage de Markala

LA G.E.D DE L'OFFICE DU NIGER

Plusieurs centaines
de documents
dans la G.E.D
de l'Office du Niger

LA GESTION DE L’EAU

S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le réseau primaire est composé du barrage de Markala, du canal adducteur
et de trois systèmes hydrauliques à partir du Point A.


Le système du Sahel (irrigue les zones de Molodo, Niono, N'Débougou et Kouroumari).

Le système du Macina (irrigue la zone de Macina et la concession de canne à sucre de SOSUMAR).

Le système Costes Ongoïba (irrigue la zone de M'Béwani et la concession de canne à sucre de SUKALA).

Imprimer Envoyer
Mercredi, 27 Décembre 2017 11:38

Sur initiative du ministre Bathily, des titres fonciers gratuits pour les paysans

Mohamed Aly Bathily, le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, multiplie les initiatives pour sécuriser les terres rurales contre les spéculateurs fonciers. Il a, à cet égard, fait annuler par la direction nationale des Domaines de nombreux titres fonciers attribués à des commerçants aux dépens des villageois. Il a aussi rendu beaucoup plus onéreux le processus de vente des terrains. Il a enfin lancé la confection d’un cadastre et institué un Comité de reforme du secteur domanial.

Ces initiatives du ministre lui ont valu des critiques et, souvent, des déboires juudiciaires: certaines annulations décidées par lui ont été censurées par la justice; on lui reproche, au passage, d’assécher les recettes issues des ventes foncières. Mais il en faut plus pour faire reculer Bathily… L’une des mesures-phares envisagées par le ministre porte sur la gratuité de la création et de l’attribution de titres fonciers portant sur les terres coutumières des paysans. L’objectif est triple:

=> donner un titre de propriété définitif aux paysans,

=> protéger leurs domaines agricoles contre toute velléité d’usurpation par des tiers;

=> permettre aux paysans d’accéder facilement au crédit bancaire à partir de leurs titres fonciers tout neufs.

Le ministère a déjà défini des zones-tests où les titres gratuits seront expérimentés. Le hic, c’est qu’à ce jour, certains milieux villageois restent méfiants envers toute opération de recensement, de morcellement ou d’immatriculation de leurs terres ancestrales. Le terroir de Tiakadougou (arrondissement de Ouelessébougou) fait partie de ces zones difficiles. Comment vaincre ces réticences ? Autre difficulté de taille: les terres villageoises sont parfois des biens collectifs : comment créer là-dessus des titres fonciers individuels nominatifs ?

Source : Procès-Verbal

 
Joomla Templates by Joomlashack