GENERALITES SUR L'OFFICE DU NIGER

HOME
PRESENTATION
HISTORIQUE
LES MISSIONS
LES PERSPECTIVES

LE S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le barrage de Markala

LA G.E.D DE L'OFFICE DU NIGER

Plusieurs centaines
de documents
dans la G.E.D
de l'Office du Niger

LA GESTION DE L’EAU

S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le réseau primaire est composé du barrage de Markala, du canal adducteur
et de trois systèmes hydrauliques à partir du Point A.


Le système du Sahel (irrigue les zones de Molodo, Niono, N'Débougou et Kouroumari).

Le système du Macina (irrigue la zone de Macina et la concession de canne à sucre de SOSUMAR).

Le système Costes Ongoïba (irrigue la zone de M'Béwani et la concession de canne à sucre de SUKALA).

Imprimer Envoyer
Lundi, 20 Novembre 2017 12:18

SARA 2017: L’Office du Niger ouvre ses périmètres irrigués à Abidjan

«Le défi d’une agriculture durable face aux changements climatiques » : Tel est le thème principal du Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA 2017) qui a débuté le vendredi 17 novembre à Abidjan. Ce salon est un grand rendez-vous de l’économie agricole en Afrique de l’Ouest, une véritable plate-forme d’opportunités d’investissements directs dans le secteur agricole, des ressources animales, halieutiques et forestières où il est question de débattre de la problématique de la transformation structurelle de l’économie agricole face aux changements climatiques.

Notre pays, le Mali participe à ce rendez-vous des agriculteurs et des éleveurs de l’Afrique et d’Europe avec une forte délégation conduite par le Ministre de l’Agriculture Dr Nango Dembélé. Parmi les exposants figure le géant de la riziculture du Mali : Office du Niger. Il est représenté par son Directeur Général adjoint, Djimé Sidibé accompagné de la Directrice de zone de Niono, Mme Kouriba Djénéba Diarra, de notre chef service communication, Alassane Diarra et d’un représentant de la chambre régionale d’agriculture de Ségou, El Hadji Kola Diallo.

Périmètre de culture irriguée aménagé, crée le 5 janvier 1932, sur le delta intérieur du Niger au Mali, à environ 250 km en aval de la capitale Bamako, l’Office du Niger compte aujourd’hui parmi les plus grands aménagements hydro-agricoles du continent africain et contribue fortement à la sécurité alimentaire du Mali avec une production annuelle d’environ 800 000 tonnes de riz.

L’Office du Niger dispose d’un potentiel en eau d’irrigation et en foncier qui peut se résumer ainsi :

Disponibilité de l’eau d’irrigation

En ce qui concerne, la disponibilité de l’eau d’irrigation, il faut retenir qu’en période d’hivernage (juin à novembre) la quantité d’eau dérivée pour l’irrigation dans la zone de l’Office du Niger est d’environ 6% du débit du fleuve Niger. En période sèche, c’est-à-dire chaude (mars à mai), le débit du fleuve est faible. Le débit dérivé peut atteindre 60% du débit du fleuve. Ainsi, l’accent sera mis, en cette période, sur la promotion des cultures alternatives (surtout le maraichage) plus rentables et surtout moins consommatrices d’eau.

Potentiel foncier

S’agissant du potentiel foncier, il est à noter que l’Office du Niger dispose d’une superficie brute : 2 458 506 ha dont 1 907 406 ha aménageables, 1 445 000 ha irrigables par gravité. La superficie aménagée et exploitée est de 131 000 ha. Celles des lettres d’accord de principe et conventions en cours de validité se chiffrent à 438 504 ha. La superficie des baux signés est à l’ordre de 86 660 ha. Contre celles des baux aménagés qui est de 14 790 ha. La superficie disponible au 31/10/2013 : 1 815 041 ha et celle des attributions non agricoles se fixe à 354 ha.

 
Joomla Templates by Joomlashack