GENERALITES SUR L'OFFICE DU NIGER

HOME
PRESENTATION
HISTORIQUE
LES MISSIONS
LES PERSPECTIVES

LE S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le barrage de Markala

LA G.E.D DE L'OFFICE DU NIGER

Plusieurs centaines
de documents
dans la G.E.D
de l'Office du Niger

LA GESTION DE L’EAU

S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le réseau primaire est composé du barrage de Markala, du canal adducteur
et de trois systèmes hydrauliques à partir du Point A.


Le système du Sahel (irrigue les zones de Molodo, Niono, N'Débougou et Kouroumari).

Le système du Macina (irrigue la zone de Macina et la concession de canne à sucre de SOSUMAR).

Le système Costes Ongoïba (irrigue la zone de M'Béwani et la concession de canne à sucre de SUKALA).

Imprimer Envoyer
Vendredi, 04 Août 2017 12:17

Campagne 2017-2018 à l’ON : une prévision de plus d’un million de tonnes de riz paddy

Ségou, 2 août (AMAP) Le Président directeur général de l’Office du Niger, Dr Mamadou  M’Barè Coulibaly, a déclaré, mardi à Ségou, à la 7è réunion du comité de suivi du contrat-plan 2014-2018 Etat-Office du Niger-exploitants agricoles que 1.001.345 tonnes de riz paddy sont attendues à l’issue de la campagne 2017-2018 contre 731.961 tonnes lors de la précédente campagne.

Le premier responsable de l’Office a précisé qu’un total de 158.406 ha seront valorisés avec un rendement moyen attendu de 6,321 tonnes par ha. En maraîchage, 341.045 tonnes sont prévues sur 11.620 ha pendant que les prévisions en diversification (toutes spéculations confondues) sont de l’ordre de 115.755 tonnes sur 10.649 ha. Dr Mamadou M’Barè Coulibaly explique la hausse de production par les conditions socio-économiques favorables suite aux efforts déployés par l’Etat. Le PDG de l’ON a rappelé que la production de la campagne précédente (2016-2017) a été de 731.961 tonnes de riz paddy et de 237.727 tonnes en maraichage pour quelque 216.140 tonnes de pomme de terre. Dr Coulibaly n’a pas omis les difficultés rencontrées durant la campagne, entre autres, l’envahissement de certains réseaux par les végétaux flottants, l’insuffisance de l’organisation du circuit de commercialisation du riz et des produits maraîchers et le climat d’insécurité qui règne dans les zones.

DC/KM (AMAP)

 
Joomla Templates by Joomlashack